REBOL 3 annoncé sur AmigaOS 4.1

Sur sa page Twitter, Carl Sassenrath annonce la nouvelle version du langage REBOL (R3) sur AmigaOS 4.1 (pour l’instant en version Core alpha).

Pour en savoir plus sur REBOL et REBOL 3 :

  • http://www.rebol.com
  • http://www.rebol.com/cgi-bin/blog.r
  • http://www.rebol.com/rebol3
  • http://www.rebol.net/cgi-bin/r3blog.r

    Pages francophones :

  • http://www.rebolfrance.info
  • http://www.digicamsoft.com/cgi-bin/rebelBB.cgi

    Source : http://twitter.com/rebol3

  • (18 commentaires)

    Passer au formulaire de commentaire

      • Yoda on 6 septembre 2010 at 13 h 10 min
        Author

      Pour rappel, REBOL 1.x existait sur Amiga classique (68k), mais REBOL 2.x n’a jamais été porté… donc c’est un retour avec REBOL 3 🙂

      Je trouve sympa ce genre de symbole : Carl Sassenrath, l’auteur de REBOL et concepteur à l’époque du noyau multitâches « Exec » du premier AmigaOS, qui s’y intéresse toujours plus ou moins… 🙂

      http://www.sassenrath.com

      • BatteMan on 6 septembre 2010 at 13 h 16 min

      Mr Sassenrath, une petite version MorphOS 2.x après la version OS4.1, c’est-y pas possible ? ^^


      /me veut le beurre, l’argent du beurre et les fesses de la crémière ^^

      Note pour moi-même : Pensez à faire un petit « logo/image » pour les news Rebol.

      • Yoda on 6 septembre 2010 at 13 h 29 min
        Author

      Je n’ai pas vérifié, mais je me demande si ce genre de portage n’a pas été réalisé directement par un développeur bénévole AmigaOS 4.1… La licence des codes sources REBOL 3 s’étant un peu allégée, Carl Sassenrath doit surtout valider et suivre la bonne marche du portage. Donc pour MorphOS, ça doit être pareil : trouver un développeur bénévole et motivé 😉

      • xray on 6 septembre 2010 at 14 h 23 min

      LO
      ça c’est une très bonne nouvelle, est-ce que notre « Jedi inter-national » n’y serait pas pour quelque chose:-)
      Bon, ça pourrait donner des idées à nos super-devs. La petite communauté est très solidaire et de plus en plus motivées, alors pourquoi pas!

      Merci
      XRAY

    1. Bravo!

      • Yoda on 6 septembre 2010 at 19 h 21 min
        Author

      @XRAY:

      Sur ce coup, je n’y suis pour rien 😉 (même si dans divers échanges avec Carl Sassenrath, depuis des années, l’idée de portage de REBOL sur AmigaOS4 et MorphOS a été souvent suggérée… 😉

      • sinisrus on 7 septembre 2010 at 8 h 57 min

      ben ça veut dire que carl à son amigaos4 🙂

      • Yoda on 7 septembre 2010 at 11 h 28 min
        Author

      ben ça veut dire que carl à son amigaos4 🙂

      Absolument pas.

      Suite à des échanges mails (et autres interventions publiques) : Carl a déjà vu des démos d’AmigaOS4, Genesi lui a même fait parvenir il y a qlq années un Pegasos (sous Linux… sic!), mais il n’a absolument pas le temps de s’y pencher personnellement et sérieusement.

      Avec REBOL 3, qui l’occupe déjà à 200% sur Win/OSX/Linux, il préfère travailler – en collaboration – avec des spécialistes volontaires des autres systèmes (OS4, MOS, autres). Et pour lui, c’est une sacrée évolution par rapport aux versions précédentes (exclusives et verrouillées).

      Pour rappel, l’effectif à temps plein de Rebol Technologies se compte sur les doigts d’une demi main, en comptant sa femme 😉 Bref, situation pas mieux que sur Amiga…

      Autre problème dans l’histoire de REBOL : avec REBOL 3, Carl est reparti de zéro (incompatibilité avec les autres versions, mêmes si les grandes idées sont reprises). Au final, on se demande s’il n’a pas mis la barre trop haut sur ce coup, ce qui explique les retards de la version finale (on parle toujours d’Alpha), pire, qui risque d’être technologiquement dépassée à sa sortie… 😕

      • leo on 7 septembre 2010 at 12 h 29 min

      – Quels sont les avantages de Rebol (3) ?

      – Si l’on devait comparer avec Java,… Qu’apporte Rebol (3) ?

      – Le GUI utilise le rendu natif du système hôte ?

      • Yoda on 7 septembre 2010 at 12 h 47 min
        Author

      Pas encore testé REBOL 3, n’étant pas adepte des prereleases alpha 😉 Mais d’après les différents reports et échanges avec d’autres Reboleurs :

      – Quels sont les avantages de Rebol (3) ?

      Le plus important : refonte totale de la partie View (codage des interfaces graphiques), beaucoup plus intuitive à priori.

      Autre point important : le support / portage des machines virtuelles REBOL 3 sur les dernières versions d’OS (Win/OSX/Linux/…). Ca parait évident, mais au train où vont les choses, pas tant que ça.

      – Si l’on devait comparer avec Java,… Qu’apporte Rebol (3) ?

      Beaucoup plus cohérent et unifié : pas une multitude de frameworks usines à gaz pour produire des choses évidentes… Idem : tout est prêt à l’emploi, pas de configuration lourdingue d’environnement pour commencer à produire.

      – Le GUI utilise le rendu natif du système hôte ?

      A vérifier… Comme déjà évoqué, la GUI REBOL est customisable à outrance. Mais dans la logique de l’indépendance totale avec le système hôte, ça doit être encore une GUI spécifique (comme dans REBOL 1.x et 2.x). Pour ma part, ça ne m’a jamais choqué une GUI dédiée, ça donne une identité à l’outil 😉 Après, c’est sûr, ‘faut l’aimer, mais si on peut la customiser…

      De mon côté, pour diverses raisons, je tâterai REBOL 3 lorsqu’il sera disponible en version finale (non alpha, ni même beta). Par contre, je suis attentif à son devenir et à son avancement, au quotidien. Même si je trouve que ça commence à devenir sacrément long, peut-être trop… 😕

      • leo on 7 septembre 2010 at 17 h 37 min

      Est-ce qu’il y a un IDE dédié ? Eclipse ?

      Au niveau du debuggage ?

      Le problème de l’interface custom c’est que ca donne justement quelque chose de non cohérent avec l’OS…

      Au niveau performances par rapport à Java ?

      • elwood on 7 septembre 2010 at 19 h 53 min

      Ce que Jedi ne savait pas c’est que oui, Carl Sassenrath a bien une machine avec OS4.1, c’est une machine complète à base de SamFlex à 733Mhz.

      • Yoda on 7 septembre 2010 at 23 h 24 min
        Author

      En effet, merci Elwood pour cette précision 🙂

      Est-ce qu’il y a un IDE dédié ? Eclipse ?

      Pourquoi faire ? 😉

      REBOL, ce n’est que de l’orienté script, sans compilation ou autre déploiement lourdingue, ni multitudes de frameworks ou API hétéroclites pour développer… Sa force première est de produire beaucoup, en très peu de lignes.

      Au niveau du debuggage ?

      En soi, c’est la misère. Mais vu le peu de lignes de code… 😉

      Je peux comprendre que pour les habitués Java avec IDE à la Eclipse ça peut être déroutant ou étonnant, mais en REBOL : on écrit, on sauvegarde et on teste son code en direct, juste en 1 click et 1 rafraichissement 🙂

      Tout au plus, il faudrait un éditeur de texte plus évolué qu’un Notepad / TextEdit / Gedit… et un débogueur évolué. Remarque : je sais qu’il existe des projets dans ce sens, mais jamais testés car pas besoin de mon côté.

      Le problème de l’interface custom c’est que ca donne justement quelque chose de non cohérent avec l’OS…

      Au niveau performances par rapport à Java ?

      Je ne sais pas pour REBOL 3, mais REBOL 1.x et REBOL 2.x sont extrêmement réactifs sur Windows, moins sur Linux, et encore moins sur Mac OSX (dans l’ordre des priorités de Carl 😉

      Carl Sassenrath étant un perfectionniste, les versions des machines virtuelles REBOL sont optimisées sans cesse, en vitesse et en octets (toujours inférieures à 1 MO, généralement autour de 500 KO).

      Il y a 2 ans, je développais au bureau à la fois en Java et en REBOL (sur Windows XP) : rien à voir au niveau réactivité et productivité des développements.

      Ce qu’il y a d’incroyable à notre époque (usines à gaz consommatrices de puissance et de volume), c’est qu’on n’arrive plus à croire qu’on peut faire beaucoup, avec très peu. Pire, certains (« formatés ») croient que c’est limité, arriéré, dépassé, parce que ça ne remplit pas un DVD… même pas une D7 😉

      Ce qui manque réellement à REBOL : les budgets d’un Java. Avec ces moyens, Java s’éclipserait… (notez le jeu de mots 😉

      • leo on 8 septembre 2010 at 13 h 23 min

      @Yoda: je reste sceptique… J’ai du mal à croire que n’importe quel boite souhaite construire et maintenir un projet sans IDE…

      Rebol ne viserait alors que les petits projets ? Dans ce cas, quel intérêt par rapport à Flash/Air ? Le player ne pèse que quelques mo…

      C’est bien, c’est beau de faire quelque chose de nouveau, petit,… Mais quel intérêt s’il n’est pas utilisé ?

      on écrit, on sauvegarde et on teste son code en direct, juste en 1 click et 1 rafraichissement 🙂

      Oui, et quand ca plante, comment tu débugges ? A coup de printf() ?

      • Yoda on 8 septembre 2010 at 13 h 32 min
        Author

      Mais pourquoi cherches-tu à être convaincu ? 🙂

      Depuis le temps, je connais bien tes critères et intérêts, tu ne t’intéresseras jamais à un langage comme REBOL.

      Quant à juger d’après la nécessité absolue d’un IDE, c’est un peu léger, non ? surtout pour un professionnel de l’informatique… 🙂

      (je ne vais certainement pas t’apprendre qu’il y a des milliers/millions? d’informaticiens professionnels à travers le monde qui développent au quotidien, dans divers langages & technos, avec un simple éditeur de texte et aucun debuggueur évolué, en étant tout aussi productifs…).

      Concernant le devenir de REBOL, ou son positionnement dans le monde informatique, je peux également être tout aussi sceptique, mais peut-être pour d’autres raisons…

      • leo on 9 septembre 2010 at 0 h 21 min

      je ne vais certainement pas t’apprendre qu’il y a des milliers/millions? d’informaticiens professionnels à travers le monde qui développent au quotidien, dans divers langages & technos, avec un simple éditeur de texte et aucun debuggueur évolué, en étant tout aussi productifs…

      Oui, et je fais partie de ces personnes n’utilisant qu’un simple éditeur de texte (sans même la complétion qui plus est). Mais ce n’est pas la question. C’est pas moi qui ferait le succès (ou non), de Rebol 3: c’est justement les autres…

      Je ne me pose pas des questions sur l’intérêt pour moi, mais pour un développeur, une boite,… qui se retrouverait face à Java, Flash,… et… Rebol… et je n’en vois pas…

      • Yoda on 9 septembre 2010 at 11 h 24 min
        Author

      Développant (professionnellement) depuis plus de 10 ans (20 ans pour certaines) sur des technos aussi diverses que : Java / J2EE, REBOL, C# .NET, PowerBuilder, C/C++, Visual Basic, Access, COBOL, RPG/GAP, Scripts Shell (Unix/Linux), PL/SQL et équivalents côté bases de données (Oracle, MySQL, SQL Server, Sybase, DB2, DB1,…),… avec des IDE tout aussi divers… (sans parler d’autres technos en amateur).

      Je ne trouve aucun équivalent aussi productif, logique, léger et cohérent que REBOL. Surtout côté traitement / manipulation des données et communications réseaux (totalement transparent).

      Spécialiste des outils / logiciels / applications de gestion, je peux dire que REBOL peut répondre à tous ces besoins professionnels (j’ai redéveloppé certains logiciels à la fois en PowerBuilder, RPG/GAP, Java / J2EE, REBOL,… où REBOL a été le plus productif côté temps de développement pur). Dans plein de situations professionnelles, j’aurais voulu avoir le choix d’imposer REBOL comme solution beaucoup plus productive que celles utilisées par les DSI où j’intervenais sans pouvoir de décision…

      Il faut reconnaître que REBOL n’est pas un outil 3D, ni idéal pour un front-office Web. Mais peut répondre à tout côté back-office, communication réseau, traitement et flux de données (si j’avais le temps, je développerais un logiciel/serveur EAI en REBOL, tellement ça serait simple tout en prouvant sa puissance / flexibilité…).

      Le problème de REBOL n’est pas situé côté technique (ou IDE, ou potentiel), mais côté notoriété, commercial et support. On est d’accord, c’est le principal.

      Pour être encore davantage réaliste (et c’est là où personnellement je commence à douter) : l’incompatibilité de REBOL 3 avec les précédentes applications REBOL 1.x / 2.x + retards incessants d’une version finale (loin d’arriver) + spécifications encore floues + aucune force commerciale et financière de Rebol Technologies… me font dire que c’est mal barré.

      Là est/était le problème, pas côté potentiel et solution technique (surtout à l’époque des versions REBOL 1.x et 2.x).

      • on 11 octobre 2010 at 12 h 57 min

      j’ai remercié carl et il ma mendaté de vous saluer de sa part « say hello to french amiga community… »

    Les commentaires sont désactivés.

    Do NOT follow this link or you will be banned from the site!