| Amiga Impact

  · Accueil
  · Actualités
   · Proposer une info
  · Agenda
   · Proposer une date
  · Articles
  · Forum
  · Petites Annonces
  · Chat IRC
  · À propos du site
   · Confidentialité



 | Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

 Mémoriser

  · Inscription
  · Mot de passe oublié



 | En ligne

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site




 | Nous suivre

Flux RSSGoogle+TwitterFacebook





Articles


   Histoire : 1997, premier objectif : supporter la communauté Amiga existante.
 Mis en ligne le 28 janvier 2006 |

Vainqueur !!

Après des mois d’attentes, le sort de l’Amiga était scellé et se retrouvait dans les mains de Gateway 2000. Au dernier moment, Dell s’était retiré. Originellement, seuls les brevets intéressaient Gateway, mais une communauté de plusieurs million d’utilisateurs attiraient l’attention de la société. Les relations entre Gateway et Microsoft devenaient difficiles, et afin de contrer Intel et Microsoft, ils créèrent une nouvelle filiale, renommant Amiga Technologies en Amiga International. Petro Tyschtschenko restait en charge de la société.

Au World of Amiga 97 au Novotel de Londres, la nouvelle société dévoila ses plans pour la renaissance de l’Amiga. La première initiative était le développement d’une nouvelle version de l’OS pour le printemps 1998. Petro indiqua qu’ils désiraient intégrer un grand nombre de logiciels existants, des patchs améliorants l’OS tels que MCP, mais aussi apporter une standardisation de la redirection graphique et sonore. Il était aussi prévu d’y inclure une pile TCP/IP et un support de l’USB. Cela aurait pu être ajouté lors de la sortie de l’Amiga OS 3.9 deux ans plus tard (toutefois, il faudra attendre 2002 pour avoir l’USB sur Amiga). En plus du processeur 68k, Amiga International s’engagea de nouveau pour le PowerPC, promit le port de l’Amiga OS et sa sortie pour la deuxième moitié de l’année 1998. La société ne développerait pas le hardware elle-même, mais vendrait des licences à d’autres, comme à Phase 5 et PIOS (pour l’A/BOX et le TransAM). Toutefois, Amiga International changea d’idées et décida,
malgré leur politique de ne faire que du logiciel, de développer le ‘Power Amiga‘. Cette décision apportera bien des soucis par la suite à Amiga International.

Le rachat par Gateway raviva le marché bien plus que pendant toute la période Escom. Le premier signe de la baisse d’influence d’Amiga International fut le nombre de licences. Pour la première fois, des clones Amiga se firent une place sous un nouveau logo : « Powered by Amiga ». Les clones n’étaient que des A1200 reconditionnés en tour, mais c’était un début. Il y avait aussi des informations qui circulaient à propos d’Index Information qui développerait un nouvel Amiga appelé Access. La compagnie était connue pour avoir développer des cartes du temps de Commodore (CD32x), il était donc de bonne augure de les voir finalement tirer parti des avantages de l’Amiga.

Plus tard, au salon Computer ’97, Petro Tyschtschenko développa la ligne de conduite d’Amiga International et révèla deux étapes de leurs plans pour l’Amiga :

  • Supporter la communauté existante et améliorer la technologie à travers des licences,
  • Aider au développement de nouveaux produits basés sur des standards ouverts pour l’informatique domestique et le marché de la vidéo et du graphisme.

Durant 1997 et le début de 1998, Amiga Inc. était très occupé à développer de nouveaux produits. Le résultat de ce travail sera montré pour la première fois au World of Amiga ’98 avec l’introduction de la Digital Convergence pour le marché de l’Amiga et le développement de l’Amiga OE.





pages : 1 2 3 4





Nota : Les opinions exprimées dans les articles et chroniques publiés n'engagent que leurs auteurs, et ne sont pas forcément partagées par Amiga Impact.




Les commentaires appartiennent à leurs auteurs.
Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.




Haut de page 

Copyright © 2004-2019 Amiga Impact. Tous droits réservés. Les marques citées sont déposées par leurs propriétaires respectifs.
Conditions d'Utilisation, Politique de Confidentialité et Information sur les cookies.


Fil RSS WordPressNicolas Gressard, Conseil et développement informatique

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!