apprenons à parler le djeun

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 22)

  • 1
  • 2
  • bLa

    • Messages : 1666
    #1773

    Balle (C’est de la) : Exprime l’enthousiasme, quelque chose de bien, de beau, de positif.

    -> Cette meuf, c’est de la balle. (Je ne suis pas insensible aux charmes de la donzelle.)

    -> Ben Laden, c’est de la balle. (Le mercantile Oncle Sam ne pouvait pas indéfiniment exploiter sans retour les richesses de l’orient sans déclencher le juste courroux de l’homme des montagnes.)

    Bouffon : Qui ne s’apparente pas au clan.

    -> Nique lui sa race à ce bouffon ! (Rabat son caquet à cet individu qui ne s’apparente pas au clan !)

    Carotté : Du verbe carotter (extorquer, voler), mais dans une forme invariable.

    -> Il m’a carotté un zedou de teuchi, l’bâtard, tu vas voir comment je vais le niquer. (Le scélérat m’a dérobé douze grammes de cannabis, il va s’en mordre les doigts.)

    Chelou : Bizarre, inhabituel. Par extension, qui ne s’apparente pas au clan.

    -> La prof d’anglais elle a des veuch tout chelous. (Ce n’est pas tous les jours que l’on voit une coupe de cheveux aussi inhabituelle et cocasse que celle de la professeur d’anglais, qui par extension ne s’apparente pas au clan.)

    Comment : Exprime l’intensité.

    -> Comment je lui ai niqué sa race à ce bouffon ! (Je sors indéniablement vainqueur du combat qui m’a opposé à cet individu qui ne s’apparente pas au clan, ceci dit en toute modestie, s’entend, et avec la sportivité qui s’impose en de pareilles circonstances.)

    Foncedé : Se dit d’une personne qui vient de consommer du cannabis.

    -> Je suis foncedé. (Mon regard est vitreux, je perds mes mots, un mince filet de bave s’écoule sur mon menton et je rigole comme un décérébré, sans aucune raison. J’ai payé assez cher pour me mettre dans cet état. Bref : je viens de consommer du cannabis.)

    Gun : Arme à feu.

    -> Ziva prête moi ton gun, l’aut’batârd il m’a manqué de respect. (Pourrais-tu s’il te plaît me prêter ton arme à feu, afin que je règle son compte à l’importun qui n’a été qu’à moitié urbain à mon égard.)

    Kiff(er) : Apprécier.

    -> Comment je kiffe trop son cul. (Le sien postérieur n’est pas sans éveiller chez moi des pulsions bien naturelles, qui me mettent dans une humeur joviale, pour ne pas dire gauloise.)

    Mortel : Bien, beau, dont on peut se réjouir (invariable).

    -> Elles sont trop mortel tes Nike. (Vos chausses s’entendraient fort bien avec mes pieds, aussi vous demanderai-je de m’en faire offrande sans opposer de résistance.)

    Mito : Mensonge. Dérivé de mythomane (menteur).

    -> On me fait pas des mitos à moi, bouffon ! (Je ne suis pas le genre de crédule à qui vous ferez gober vos sornettes, individu qui ne s’apparente pas au clan !)

    Race (sa) : Exprime le mécontentement.

    -> Sa race ! (Je suis d’humeur maussade.)

    -> Sa race, c’bouffon ! (Mon anneau pylorique est complètement fermé. C’est le résultat de la proximité de cet individu qui ne s’apparente pas au clan.)

    Sérieux : Indique que le propos est grave, solennel, et qu’il faut donc lui accorder le plus grand crédit.

    -> Sérieux, j’kiffe trop son cul à votre fille. (Monsieur, j’ai l’honneur de vous demander la main de votre fille.)

    Tèj : Jeter, refuser, réfuter, envoyer promener.

    -> T’aurais vu comment Jamel il a tèj la prof d’anglais ! (Le facétieux Jamel ne s’est pas laissé démonter face aux réprimandes de la professeur d’anglais !)

    Trop : Exprime l’intensité. En cela, synonyme de comment. Trop et comment peuvent éventuellement cohabiter dans la même phrase, pour exprimer une intensité très élevée.

    -> Trop la honte, ce blouson. (Ce blouson est ridicule, et dans des proportions considérables.)

    -> Trop comment je suis foncedé ! (J’ai fumé une quantité déraisonnable de cannabis. Je crains que mon acuité intellectuelle en pâtisse pour la paire d’heures à venir.)

    Truc-de-ouf : Désigne une chose peu commune, qui dépasse l’entendement.

    -> C’est un truc de ouf ! (Mon dieu, mon entendement est tout dépassé !)

    Zyva : Indique que la demande est pressante.

    -> Zyva, fait méfu, sale chacal. (Ne sois donc pas si avare de ta cigarette purgative, et fais en profiter ton vieil ami qui trépigne d’impatience.)

    number-one

    • Messages : 1994
    #37139

    Excellente ces traductions, trop de la balle !

    Merci bLa. :-D

    Screetch

    • Messages : 3614
    #37140

    Serieux, comment j’kiff trop mortel !

    Abonnez-vous à ma nouvelle chronique "En Route vers le Futur" sur Youtube !

    Lanza

    • Messages : 895
    #37141

    Alors voyons… mortel , mortel…

    Mon cher Screetch, auriez-vous l’amabilité d’expliciter le terme « mortel », malencontreusement absent du dictionnaire qui nous est généreusement présenté ci-dessus ?

    Screetch

    • Messages : 3614
    #37142

    Mortel : Bien, beau, dont on peut se réjouir (invariable).

    -> Elles sont trop mortel tes Nike. (Vos chausses s’entendraient fort bien avec mes pieds, aussi vous demanderai-je de m’en faire offrande sans opposer de résistance.)

    Donc traduction de ma phrase (a lire sur un ton grave) :

    J’apprécie grandement ce petit dictionnaire et ce d’une façon indéniable je me réjouis déjà de pouvoir l’utiliser sur mes congénères.

    En fait, c’est facile comme langue :-D

    Abonnez-vous à ma nouvelle chronique "En Route vers le Futur" sur Youtube !

    Lanza

    • Messages : 895
    #37143

    Diantre, il va me falloir aller consulter sans délai un ophtalmologiste. Il m’apparaît à la seconde lecture que le terme « mortel » est bel et bien référencé dans ledit dictionnaire. Je vous présente mes plus plates excuses.

    Si j’ai bien saisi l’essence du fonctionnement de ce dialecte djeun, la phrase ci dessus pourrait se traduire par:

    – Le bouffon d’sa race comment il a édité son post après qu’j’ai posté. Mito !

    krabob

    • Messages : 1171
    #37144

    BASS!

    Kokin0u

    • Messages : 177
    #37145

    Terrible. Le pire (ou le meilleur, c’est selon), c’est que ça devient de plus en plus courant :-D

    Feuille

    • Messages : 1011
    #37146

    Oh, tiens, j’utilisais la quasi-totalité de ces termes il y a plus de 15 ans, quand j’étais adolescent… Aucune originalité les jeunes actuels, ou alors bLa a déterré un article du Figaro Madame de l’époque.

    anonyme

    • Messages : 8171
    #37147

    Clair, un peu figé maintenant le langage des cités cé du hasbeen :-D

    M_o_Illusion

    • Messages : 976
    #37148

    J’ai rencontré le cousin d’une amie qui vient du 9-3 (koiii !), très bien sur lui, qui nous a exposé l’utilité du terme « ghetto » pour … remplacer n’importe quel mot. En gros, ca se comprend suivant la tonalité. Exemple :

    « Waaah, c’est trop ghetto ! » syn: « c’est trop d’la balle ! »

    « Matte le l’aut’ naze comment il est ghetto ! » <- notez l'utilisation fort à propos de "comment". On sent bien le coté critique là. Bon, celà dit, après six ou sept (je me souviens plus trop en fait :-D) verres de vodka, bah au final on s’est quand même bien marré avec ca ^^

    Rafo

    • Messages : 792
    #37149

    Sans oublier les conseils indispensables pour le djeunz qui se lance dans l’internet : http://heberg.ironie.org/azerty0/

    pipo

    • Messages : 186
    #37150

    Rafo a écrit :

    Sans oublier les conseils indispensables pour le djeunz qui se lance dans l’internet : http://heberg.ironie.org/azerty0/

    Salut…

    Excellent site Rafo 8-)

    Adam

    • Messages : 42
    #37151

    @Rafo: vraiment excellent ce site, j’adore le chapitre « generation linux ».

    Quel dommage qu’il n’y est pas une section « Generation Amiga »

    Cela dit a la fin de la partie Linux y’a un petit clin d’oeil ;-)

    anonyme

    • Messages : 8171
    #37152

    elle est génial cette url :D

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 22)

  • 1
  • 2
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Forums Communauté Le Bar apprenons à parler le djeun

Amiga Impact