Revenir à Développement

Débuter en développement sur Amiga

Forums AmigaOS, MorphOS et AROS Développement Débuter en développement sur Amiga

Mots-clés : , ,

  • Ce sujet contient 21 réponses, 15 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 6 années et 2 mois.
7 sujets de 16 à 22 (sur un total de 22)
  • Auteur
    Messages
  • #186065
    Melaure
    Participant
    • Messages : 404

    Le gars est déjà développeur !

     

    Donc si c’est pour faire des trucs qui en jettent, c’est C et 68000 !

    Cherche "recapeur" sur Lyon ...

    #186067
    modulo
    Participant
    • Messages : 265

    Dans l’optique où le but est de faire du C et de l’assembleur:

    Le mieux est surement de développer en cross-compilation avec GCC sur le PC. Les développements sont placés dans un répertoire accessible depuis un émulateur . Je ne connais pas bien les émulateurs Amiga, mais cela va du répertoire lisible directement grâce au filesystem de l’hôte qui passe ensuite à l’émulateur, au fichier bloc qui émule un disque dur, ou encore de la «disquette géante» : simple répertoire côté PC vu comme une disquette côté émulateur. Cette dernière technique est plutôt utilisée avec les vieux micros je pense (OpenMSX supporte cette manipulation).

    Parfois, l’émulateur supporte le contrôle via un socket, pour exécuter en pas à pas, lancer des taches répétitives (reboot de la machine, rechargement du programme, le tout en vitesse max de l’émulateur, puis retour à la vitesse «normale» pour le test). Cela permet également le débugagge via des scripts.

    L’avantage de tout faire hors de la machine hôte est de disposer de son environnement de travail habituel, avec son éditeur et ses petites habitudes.

    Un autre avantage est de disposer des dernières versions de GCC, et d’avoir une intégration plus propre dans sa distrib. On dispose ainsi du contrôle de ses outils, et on ne dépend pas d’une version douteuse compilée dans un coin louche par un parfait inconnu qui a décidé de supprimer le support fpu car «ça ne sert à rien sur mon 68000».

    Pour un exemple de configuration d’une chaine de compilation pour les ld tools GNU (assembleur, linker, objdump…), voir:

    http://www.finiderire.com/post/2012/05/10/D-un-Z-qui-veut-dire-Z80

    Cette page concerne le Z80, mais c’est exactement le même principe pour le 68000. Pour avoir le compilateur C, c’est un peu plus long et il est surement plus rapide de passer par un package.

    Des paquets tout prêts sont disponibles pour la plupart des bonnes distributions Linux et surement aussi pour MS-Windows (il faudra dans ce dernier cas surement passer par Cygwin ou MSys pour avoir un environnement pour le compilo).

    Pour la distrib Linux Arch, on a ces builds préconfigurés sur le repository users:

    aur/cross-m68k-aout-gcc 3.4.6-2 (2)
    The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture
    aur/cross-m68k-elf-gcc 4.6.0-1 (4)
    The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture
    aur/cross-m68k-elf-gcc3 3.4.6-0 (0)
    The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture, GCC 3
    Version.
    aur/cross-m68k-elf-gdb 7.0-1 (0)
    The GNU Debugger for Motorola 68000 target

    #186069
    xcomcmdr
    Participant
    • Messages : 37

    Pour la distrib Linux Arch, on a ces builds préconfigurés sur le repository users

    Merci beaucoup, j’utilise Arch et je voulais développer pour mon 600 aussi. 😀

    Surtout pour découvrir.

    /me développera avec vim, un logiciel qui a débuté sur Amiga

    A500 (1MB), A600 (HS), A1200 by Hivernaal. 🙂

    #186072
    modulo
    Participant
    • Messages : 265

    Excellent éditeur que Vim !

    Je pensais à lui quand je parlais de «garder ses petites habitudes avec le cross dev» 🙂

    #186080
    tito
    Participant
    • Messages : 208

    Je me dis que si présentement j’avais envie et du temps pour pisser du code sur un projet amiga sympa, plutôt que galérer sur un A600 ou même sur un 1200, je jouerais sur Aros sans hésiter.

    Pour avoir bosser dessus ya 2 ans pour faire des portages, on est vraiment sur AmigaOS et j’y ai pris beaucoup de plaisir, les lib systèmes sont exactement les mêmes (intuition, exec, graphics, mui etc), avec plein de choses en plus (usb etc).
    Et surtout on peut l’utiliser sur du matos puissant et moderne (ça s’installe sur n’importe quel PC) sans investir dans un amiga NG inaccessible ni galérer sur du vieux matos poussif (compiler sur un 68030 c’est rigolo mais je n’ai plus la patience d’un étudiant)

    A l’installation d’icaros il suffit de cocher « installer l’environnement de dvpt » et c’est parti mon titsi, tout est prêt, tout marche, ya plus qu’à pisser du code et enjoy…

     

     

    Partage de photos entre amis : les réseaux sociaux trop risqués ? les envois par email aléatoires ? le Cloud compliqué ? ---
    Essayez album.zaclys.com ! ---
    Association loi 1901, 100% made & hosted in France.

    #194391
    Lion
    Participant
    • Messages : 1286

    un cours accéléré d’AMOS PRO est dispo sur le forum d’Amiten
    http://amiten.hol.es/e107_plugins/forum/forum_viewtopic.php?13

    bon c est en espagnol mais on peut aussi voir que cette équipe bosse sur plusieurs jeux dont une clone de castlevania (amivania) et un autre stylé golden axe (parallele worlds)

    #194429
    Anonyme
    • Messages : 4096

    Cooooooooooooool

7 sujets de 16 à 22 (sur un total de 22)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Forums AmigaOS, MorphOS et AROS Développement Débuter en développement sur Amiga

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!