| Amiga Impact

  · Accueil
  · Actualités
   · Proposer une info
  · Agenda
   · Proposer une date
  · Articles
  · Forum
  · Petites Annonces
  · Chat IRC
  · À propos du site



 | Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

 Mémoriser

  · Inscription
  · Mot de passe oublié



 | En ligne

Illustration du profil de sayasupacrew Illustration du profil de darkmiky Illustration du profil de infinity1200




 | Nous suivre

Flux RSSGoogle+TwitterFacebook





Actualités


   Interview de Jean-François Fabre
   | 31 mai 2005 | Divers

divers

Amiga Future, le fanzine Amiga allemand, vient de mettre en ligne une interview de Jean-François Fabre aussi connu sous le pseudo de JOTD ou JeFF, le créateur de JST et le programmeur de nombreux slaves WHDLoad.

Cette interview est disponible en anglais et en allemand sur le site d’Amiga Future.

Pour retrouver cette interview traduite dans la langue de Molière par votre humble serviteur, allez lire la suite…Q: Salut Jean-François. Peux-tu nous dire qui tu es et d’où tu viens ?

R: Salut. Je suis originaire du Sud de la France, j’ai 33 ans et je travaille actuellement en tant qu’ingénieur logiciel dans une grosse compagnie. J’aime courir, faire de l’escalade et jouer du piano (en dehors de coder sur Amiga bien sûr).

Q: Comme bon nombre de nos lecteurs et des utilisateurs de WHDLoad le savent déjà, tu as codé un grand nombre d’installeurs et de slaves WHDLoad. Quel a été le plus gros challenge à relever lors de la création de tels installeurs ?

R: James Pond a pris beaucoup de temps à cause de bugs du Blitter, Magic Pocket a bien résisté avec sa protection, Agony a été difficile car chaque niveau à un code de protection différent, Archon & Seven Cities of Gold fûrent difficiles car ils ne fonctionnaient pas, même avec un Kickstart 1.3…

Q: Combien de temps cela prend de coder un installeur, de corriger les bugs faits par les programmeurs du jeu et de rendre le Slave compatible avec les nouveaux OS comme le 3.1 ou plus ?

R: Cela varie. Ceux qui s’installent facilement via le DOS peuvent prendre 30 minutes, ceci inclue le script d’installation et le readme. Mais ils ne sont pas majoritaire ! Roadkill m’a d’abord pris une soirée, mais ensuite les utilisateurs m’ont reporté des bugs, alors j’ai décidé de l’améliorer un petit peu, et cela m’a finalement pris deux soirées de plus pour le terminer. J’ai eu plusieurs échecs avec Archon jusqu’à ce que je trouve la raison pour laquelle cela ne fonctionnait pas. Quelque fois, des installeurs restent en suspens pendant plusieurs mois afin de me donner un break, tout cela à cause d’un soucis similaire et qui doit être fixé, ou alors car WHDLoad ou l’émulation du Kickstart doit être amélioré afin de me permettre de terminer l’installeur.

Q: Combien d’installeurs et de Slaves sont à « toi » quand on regarde sur www.whdload.dehors ?

R: Vérifiez ici http://www.whdload.de/tops.html pour avoir les statistiques détaillées de chaque « patcheur ». J’en ai 231 en « personnel » et 261 en « co-auteur ou personnel ». Bien sûr, les anciens installeurs JST ne sont pas comptés ici.

Q: Je me souviens de nombreux jeux que j’avais sur mon A500 il y a quelques années. Penses-tu que Bert Jahn, le codeur de WHDLoad, et toute la WHD-Team soient capables de faire un installeur et un slave pour chaque jeu « classic » qui a été disponible sur Amiga ?

R: Vous avez dû remarquer que la plupart des jeux connus ont déjà été patchés. Je pense que nous pourrions nous occuper de chaque jeu, mais certains jeux CD32 comme Microcosm sont trop gros pour le système de WHDLoad, et l’émulation cd.device ne fonctionne pas encore. Je pense que tous les jeux en disquette peuvent être patchés, mais certains patchs sont moins intéressants que d’autres (rendre les jeux compatibles avec le Workbench).

Q: Que doit faire un utilisateur d’un vieux jeu Amiga Classic qui n’a pas encore de slave ? Et que doit faire un utilisateur qui a un jeu édité par plus d’une compagnie et que son édition n’est pas supportée par l’installeur ? Est-il possible de contacter la WHD-team ?

R: Il y a plusieurs manières de contacter la WHD-Team.
1) par leurs adresses (mais elles ne sont pas directement disponible sur le site de WHDLoad à cause du spam)
2) en utilisant le formulaire de bugreport disponible sur le site de WHDLoad (si une version ne semble pas supportée)
3) sur English Amiga Boards, dans « project WHDLoad ». La WHD-Team lit souvent ce forum.
4) sur la page de guestbook du site de whdload. Les messages sont automatiquement envoyés sur la mailing-list de WHDLoad.
5) en s’enregistrant à WHDLoad, ce qui apporte l’adhésion à la mailing-list WHDLoad.

Q: Depuis quand es-tu un possesseur d’Amiga ?

R: J’ai acheté mon premier Amiga (un A500) en 1991, cela fait déjà un petit moment. J’ai commencé à hacker avec l’Action Replay MKIII en 1992 (en crackant Flashback), et j’ai ensuite acheté un A1200/030 en tour en 1995. J’ai commencé à patcher les jeux disquettes quelques mois plus tard (Cadaver, Laser Squad…) et j’ai ensuite rendu disponible quelques patchs HD (Qwak, Alien Breed II cracké, Lotus II cracké). Je suis alors passé au 68060 en 1996 et j’ai acheté une CD32 en 1997. J’ai également un A1200 Desktop en bonus.

Q: Possèdes-tu également un PC ou un Mac ? 🙂

R: Je possède actuellement 2 PCs, dont un portable sur lequel WinUAE est installé. J’y monte mon disque dur Amiga en utilisant un boîtier IDE externe, ainsi je peux continuer de faire mes patchs en vacances.

Q: Que penses-tu du futur de l’Amiga ? Notamment l’AmigaOne, OS4 et autres…

R: Je pense que je vais rester sur Amiga Classic. Je suis principalement intéressé par les jeux Amiga, même si j’ai codé quelques autres programmes (émulateur Oric). Je pense que le futur appartient à Linux et à Windows. Il est mieux d’avoir un PPC dans son Amiga, mais cela reste trop cher. Et l’OS ne peut pas rivaliser avec Windows ou Linux en terme de périphériques, drivers ou performance.

Q: Merci beaucoup pour cette interview. Salutations de la part de nos lecteurs et de moi-même 🙂

R: Tout le plaisir était pour moi, j’espère ne pas avoir été trop long.




Les commentaires appartiennent à leurs auteurs.
Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Auteur Conversation
anonyme Posté le 31 mai 2005



En tout cas, il est pas très positif sur l’avenir de l’amiga 😮
C’est un peu antinomique de continuer à developper pour une plateforme « morte » et pas pour les nouvelles machines…








Haut de page 

Copyright © 2004-2017 Amiga Impact. Tous droits réservés. Les marques citées sont déposées par leurs propriétaires respectifs.
Conditions d'Utilisation, Politique de Confidentialité et Information sur les cookies.


Fil RSS WordPressNicolas Gressard, Conseil et développement informatique

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!