[AROS] Des étapes majeures franchies

Stanislaw Szymczyk a annoncé, au travers de la mailing list AROS-DEV, la disponibilité immédiate d’une image ISO de démonstration permettant la compilation d’AROS depuis AROS.

Cette étape est très importante : elle permet de libérer AROS d’une plateforme tierce pour sa propre compilation. Il n’est donc plus nécessaire d’avoir plusieurs partitions ou ordinateurs pour compiler AROS.

Cet achèvement lui offrira certainement très prochainement le
bounty associé de 410 dollars pour l’auto-compilation d’AROS.

Il précise sur son site internet que la compilation d’AROS sur AROS nécessite environ 512 Mo de RAM et dure de longues heures.

Les détails sont disponibles ici.

Michal Schultz quant à lui continue son bonhomme de chemin sur la carte Efika. Le dernier billet sur son blog relate ses derniers progrès qui semblent très encourageants. Dans le désordres et la confusion :

  • La découverte du bus PCI fonctionne et liste les périphériques présents,
  • Le pilote radeon.hidd communique avec l’écran au travers du bus I2C,
  • Le timer.device qui posait soucis fonctionne mais la précision est faible, seulement 7 microsecondes. Une solution alternative est recherchée,
  • dos.library se plaint de ne pas trouver de partition bootable…
  • La pile USB AROS trouve bien les périphériques USB mais pour l’instant sa clé USB n’est pas gérée.

Pour terminer, il annonce qu’il lui reste deux gros morceaux pour terminer le portage d’AROS sur Efika.

Il s’agit :

  • Contrôleur ata.device du 5200B. Il fera de son mieux afin de supporter les transferts DMA,
  • Pilote pour le contrôleur ethernet du 5200B, le reste de la pile TCP/IP étant déjà présent.

Encore quelques semaines de patience pour voir arriver cette solution sur l’Efika !

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • on 24 octobre 2008 at 14 h 41 min

    De bien bonnes nouvelles ArOS devient multiplateformes 🙂

  1. Il précise sur son site internet que la compilation d’AROS sur AROS nécessite environ 512 Mo de RAM et dure de longues heures.

    Le eeePC 701 a justement 512Mo de RAM.
    Par contre vu que déjà il mouline pas mal pour copier un fichier j’imagine même pas pour compiler AROS 😮
    Et puis AROS ne boote pas sur eeePC 🙁

  2. perfect, aros avance !

    • Daff on 24 octobre 2008 at 19 h 16 min

    Craf : AROS était déjà multi plates-formes (Pegasos, Amiga, PC,…).

  3. Ben c’est cool.
    On pourra présenter une Efika avec Aros pour les JDLL 2009.

    • Brumiga on 24 octobre 2008 at 20 h 54 min

    @Daff,

    Le torrent disponible sur powerdeveloper.org pour télécharger la version pegasos d’aros n’est plus disponible, hélas. A moins que tu ne connaisses un lien vers un autre torrent fonctionnel lui.

    Brumiga

    • on 24 octobre 2008 at 23 h 27 min

    Oui enfin la il le sera encore plus avec la sam et l’efika

  4. Bravo et merci à l’équipe de dev.
    J’ai vraiment envie de l’essayer sur un vieux PCul pour voir ce que ça donne.

    • elwood on 27 octobre 2008 at 17 h 55 min

    Mouais, vous emballez pas trop quand même. Aros est loin d’être … stable, utilisable, intéressant.
    A mon avis bien-sûr, et après l’avoir essayé même récemment.

Les commentaires sont désactivés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!