| Amiga Impact

  · Accueil
  · Actualités
   · Proposer une info
  · Agenda
   · Proposer une date
  · Articles
  · Forum
  · Petites Annonces
  · Chat IRC
  · À propos du site



 | Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

 Mémoriser

  · Inscription
  · Mot de passe oublié



 | En ligne

Illustration du profil de Jeeg Illustration du profil de jegougou Illustration du profil de Bwah Bwah




 | Nous suivre

Flux RSSGoogle+TwitterFacebook





Actualités


   Triple A présent aux journées du logiciel libre
   | 13 octobre 2008 | Divers,

divers

Vendredi 17 et 18 octobre 2008 l'association Triple A tiendra un stand aux journées du logiciel libre (JDLL).
À cette occasion, elle présentera les intérêts de la technologie PPC et fera des démonstrations de logiciels libres fonctionnant sur AmigaOS 4.1 ou MorphOS. Le matériel présent sera composé :

  • 2 µAone,
  • 1 Efika,
  • 1 Sam 440 (sous réserve…).

Les JDLL sont organisées conjointement par L’ALDIL (l’Association Lyonnaise pour le Développement de l’Informatique Libre) et l’école de Chimie Physique Électronique de Lyon (CPE Lyon) et elles se dérouleront sur le Campus de la Doua.

Les JDLL c'est :

  • 20 conférences techniques, pratiques et de découverte,
  • Journée des rencontres professionnelles : le vendredi,
  • 24 stands d’entreprises et d’associations dans le hall des exposants,
  • 700 visiteurs.

Il sera possible de rencontrer les développeurs d'Open Office et de Firefox. On notera la présence de Tristan Nitot qui est le fondateur et le président de l’association Mozilla Europe depuis 2003.

Informations pratiques :

  • Lieu : CPE Lyon sur le Campus de la Doua au 3 rue Victor Grignard à Villeurbanne – entrée possible au 43 boulevard du 11 novembre 1918 à Villeurbanne,
  • Dates : vendredi 17 et samedi 18 octobre 2008,
  • Horaires de 9 h à 18 h,
  • Tarif : l’entrée est libre et gratuite.

CPE LYON
L’école supérieure de Chimie Physique Électronique de Lyon (CPE Lyon) forme chaque année 150 ingénieurs chimistes et 120 ingénieurs en électronique-télécommunications-informatique.
Située sur le campus de la Doua, dirigée par Monsieur Gérard Pignault, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, l’École accueille dans ses 23 000 m2 , 700 élèves et abrite 11 laboratoires de recherche regroupant 400 enseignants chercheurs du CNRS et de l’Université Claude Bernard.




Les commentaires appartiennent à leurs auteurs.
Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Auteur Conversation
Lynx Posté le 13 octobre 2008



Ben bon courage les gars. Parce que présenter AmigaOS (commercial) aux journées du logiciel libre…vous allez avoir du mal à garder votre calme avec certains gars.
Exemple extrapolé du genre de comportements que j’ai pu voir à l’IUT (les premiers screenshots d’OS4 circulaient déjà à ce moment…)

< >

Fin de conversation.

Vous en verrez des gars comme ça, c’est sûr (surtout que là, vous allez carrément les chercher « chez eux »…)
Remède conseillé : démonstration d’AROS dès les premiers symtômes de trollage libriste. 😀

edit : j’ai lu « démonstration de logiciels libres sur AmigaOS 4.1 et MorphOS ». OK. Mais n’empêche que pour certains, rien que le fait d’utiliser un SE non libre est un signe de débilité mentale (et le fait de développer du libre pour un système non libre de la haute trahison)



tarzin Posté le 13 octobre 2008



Hééeeeee, il est passé où mon commentaire de ce matin???

NDNiffo: Sorry, une erreur de ma part lors de la réattribution des commentaires aux bonnes news :-/



pulp Posté le 13 octobre 2008



Justement la confrontation est intéressante et motivante. Si chacun reste dans son coin on s’ennuie. De même un pciste qui va a une amiga party aura droit à des remarques, mais il aurait tord de ne pas revenir. Certains amigaistes sont très intolérants aussi, dans tous les mouvement il y a des fans.



xray Posté le 13 octobre 2008



Bravo Monsieur-Belett, bravo TripleA!
C’est comme ça que les choses avancent. D’ailleurs, la « confrontation » est souvent bénéfique, entre gens civilisés…ici (chez RELEC & Pegasos-suisse.com) one le constate souvent.

Les gens sont surpris, que ça existe encore et par les progres des OS. C’est comme ça que des « anciens » ressortent leurs « Classic » et des « nouveaux », achètent un NG
🙂

Pour les sceptiques…pourquoi croyez-vous, que nous allions « au casse pipe », avec un grand stand, qui « NE » montrera, que des Amiga et des Pegasos…à non, aussi du Minimig
😉

Allez les gars, on est solidaire et de toute façon on aime ça!!!

A12C4
XRAY



corto Posté le 13 octobre 2008



xray : C’est clair qu’on aime ça ! Je serais d’ailleurs aux JDLL avec Belett samedi. Pour présenter le logiciel libre sur Amiga, car il y en a. On profite de portage Linux et on a aussi nos projets open source.

Si on nous cherche des noises, tant pis. Rien à faire des intégristes de l’open source. S’ils ne jurent que par ça, tant mieux pour eux. C’est un idéal très noble mais dans la pratique, l’open source n’est pas la solution à tout.



pulp Posté le 14 octobre 2008



Les seuls gens qui critiquent en disant « c’est de la merde » sont des incultes qui ne connaissent qu’un seul système. Les désillusionés de windows qui ont découvert le logiciel libre récemment en installant ubuntu et qui pensent que c’est la seule alternative viable. Ceux là on tendance a augmenter.

Y’a aussi les illuminés qui pensent que le libre va sauver le monde. Il veulent le défendre a tout prix sans comprendre que les enjeux les dépassent (interets économiques énormes pour certaines boîtes) car ils ne voient pas plus loin que le bout de leur clavier. Heureusement comme tous les intégristes ils sont minoritaires.

Par contre l’ALDIL on les connais bien ils étaient présent a toutes les alchimies ou je suis allé. C’est déjà une grand preuve d’ouverture. Tous ceux avec lesquels j’ai discuté c’était des gars vraiment sympa, trés compétents mais qui se prenaient pas la tête.



MarcelPentium Posté le 14 octobre 2008



On peu tres bien avoir des softs libre sur un systeme proprio ou avoir des logiciels proprio sur un systeme libre, les 2 sont utile car pour ce qui est proprietaire et donc payant, a cause/grace au logiciel llibre qui peuvent les concurrancer, ils sont obligé de s’amelioré, de se fiabilisé d’optimisé, etc pour rester dans la course, et le libre permet de suivre certaine idées original.

Le libre mermet au boites un peu trop fermé et monopoliste a utilisé des formats plus standard et a respecter un peu plus les normes dailleur on voit de plus en plus de softs et de systemes melanger les deux genres (morphos/macosx/solaris) ont meme si c’est pas une grosse partit une partit de leurs codes ouvert meme si cela reste du proprio








Haut de page 

Copyright © 2004-2018 Amiga Impact. Tous droits réservés. Les marques citées sont déposées par leurs propriétaires respectifs.
Conditions d'Utilisation, Politique de Confidentialité et Information sur les cookies.


Fil RSS WordPressNicolas Gressard, Conseil et développement informatique

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!