| Amiga Impact

  · Accueil
  · Actualités
   · Proposer une info
  · Agenda
   · Proposer une date
  · Articles
  · Forum
  · Petites Annonces
  · Chat IRC
  · À propos du site



 | Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

 Mémoriser

  · Inscription
  · Mot de passe oublié



 | En ligne

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site




 | Nous suivre

Flux RSSGoogle+TwitterFacebook





Actualités


   Anubis, un OS goût Amiga ?
   | 18 mars 2009 | Divers

divers

Certains en parlaient dans nos forums en Novembre dernier, et c’est seulement aujou’d’hui qu’on en sait un peu plus vu que le site de ce futur nouvel OS ouvre enfin ses portes.

On y apprend qu’Anubis devrait être un système d’exploitation rapide qui, bien que basé sur un kernel Linux, serait fortement inspiré d’AmigaOS. Les composants principaux de l’OS vont être programmés en Objective C. Cet OS se basera sur un kernel Linux afin de pouvoir offrir la protection mémoire mais aussi toute une floppée de pilotes facilement. L’idée d’Anubis est aussi d’offrir un OS léger et simple à la base mais qui soit modulaire et qui pourrait être étendu facilement par l’utilisateur afin de correspondre au mieux à ses besoins.

De plus, il semblerait que derrière cet OS se cache notamment Michal Schulz, responsable notamment du portage d’AROS sur Efika et Sam440ep mais aussi de la classe USB Mass-Storage pour AROS, mais aussi des personnes moins connues de notre petit monde comme Hogne Titlestad et Paul Beel .

Site internet : http://anubis-os.org/home/




Les commentaires appartiennent à leurs auteurs.
Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Auteur Conversation
Yoda Posté le 18 mars 2009



Bof, sceptique… pas entièrement du Linux, pas vraiment de l’AmigaOS,… je me demande comment ils vont se positionner, et pourquoi dans ce cas ne pas mettre leurs compétences dans les systèmes « Amiga » déjà en course (AmigaO4, MorphOS, ArOS) où il y a tellement à faire avec justement besoin de main d’oeuvre de ce genre… au final : plein de systèmes qui n’arrivent pas vraiment à percer.



SoundSquare Posté le 18 mars 2009



perso je me fous des étiquettes, si la démarche consiste à prendre ce qu’il y a de mieux dans chaque OS, pourquoi pas, je trouve ça plutôt intelligent.

ça m’étonnerai que les futurs utilisateurs se plaignent d’avoir déjà un tas de modules et pilotes prêts pour le noyau et de ne plus avoir à lancer des bounties pour avoir le support de tel périphérique ou tel port.

vivement qu’on voit à quoi ressemble cet anus repetitae



BrickCaster Posté le 18 mars 2009



Jusqu’ici j’imaginais une API C/C++ entre un noyau Linux et MUI, histoire de moderniser tout en préservant une certaine portabilité.

Mais là on parle d’Objective-C/GNU-Step, sans aucune référence à aucune techno populaire sur Amiga.

Ceci dit on est pas obligé de faire un clone AmigaOS pour faire un bon OS, mais quitte à ne pas faire un AmigaOS pourquoi ne pas s’investir dans un bon projet bien conçu et bien avancé qui n’attend qu’un coup de pouce pour décoller, comme SyllableOS ou Haiku ??
Le risque pour un OS alternatif c’est de se faire distancer. Il faut plusieurs années pour arriver au point où l’on fait le constat que pour être considéré comme utilisable il faut intégrer un million de technos supplémentaires qui n’existaient pas quand le projet a démarré. C’est ce qui arrive par exemple à SkyOS et qui guette la plupart des autres projets, ils progressent mais moins vite que l’éco-système informatique en général, du coup ils paraissent vieux avant même d’être adolescents.



Yoda Posté le 18 mars 2009



Bon, j’ai ma réponse :

http://anubis-os.org/background/

The Anubis OS project came about as an idea in the end of 2008, when some AROS developers contemplated the future of AROS in regards to how it could attain modern OS features. Memory protection, primarily, has been attempted for years in Amiga like operating systems, and nobody has yet been able to implement it. AROS has also fought an uphill battle when it comes to hardware drivers, and this battle will not be won anytime soon. Because of these problems, the idea was to base a new AROS/Amiga like OS on the Linux kernel, where we can get all these features and drivers for free.

Finalement, ils partent du constat d’impasse d’ArOS pour la contourner sur une base Linux.

J’aimerais bien savoir ce qu’en pensent les adicts d’ArOS… :]

Mon avis perso : pas près de voir cet Anubis plus abouti un jour que tous les autres systèmes alternatifs embryonnaires actuels, « AmigaOS » like ou non.



BrickCaster Posté le 18 mars 2009



Mais que vont-ils réutiliser d’AROS ? Rien apparemment. Du coup il n’y aura aucune synergie, tout développement qui profitera à l’un restera perdu pour l’autre.

C’est très regrettable, surtout que du côté SyllableOS/HaikuOS deux ou trois programmeurs de talent ça ferait toute la différence entre un projet sympathique et une vraie chance d’alternative.
(évidemment ça serait encore mieux de s’investir du côté de MorphOS/OS4 mais là je pense que l’on retombe sur des questions de guéguerre x86/PPC)



leo Posté le 18 mars 2009



je me demande comment ils vont se positionner, et pourquoi dans ce cas ne pas mettre leurs compétences dans les systèmes « Amiga » déjà en course

Parce que les systèmes actuels sont figés dans le temps à cause du manque de protection mémoire, etc… ?

En fait ils n’ont rien d’AmigaNG dans le sens où les limitations dont on parlait déjà au tout début, sont, et resteront toujours là.

En se basant sur un Unix, on peut espérer quelque chose de « NG ». Est-ce que ce sera toujours « Amiga », ça j’en sais rien, et on peut etre sceptique.
Mais si pour que ca reste Amiga on doit rester 20 ans en arrière et passer à coté de plein de choses modernes, pratiques, indispensables, moi je suis pret à faire le pas…

évidemment ça serait encore mieux de s’investir du côté de MorphOS/OS4 mais là je pense que l’on retombe sur des questions de guéguerre x86/PPC

Pour moi il n’y a pas de guerre: il n’y a que du x86. Après soit on l’accepte, et on avance avec. Soit on ne l’accepte pas, et on rame.



Yoda Posté le 18 mars 2009



Finalement, il faut le prendre comme un nième OS alternatif, avec un certain esprit ou feeling, quelqu’en soient les références. Enfin… le jour où il sera disponible et utilisable pour l’utilisateur final 😉



Tcheko Posté le 18 mars 2009



Ca me fait furieusement penser à mac os X… Une base unix et de l’objective C…

Il aurait pu prendre une base BSD (genre dragonflyBSD mené par Matt Dillon, un vieux de la vieille de l’amiga auteur du compilateur C Dice notamment…) au lieu de linux avec sa licence GPL moisie…

On verra bien ce que cela donne… Il est talentueux le Dr Schultz.



BrickCaster Posté le 18 mars 2009



Exactement, noyau unix, Objective-C, GNUStep, ça n’a rien d’un AmigaOS et même ça ressemble beaucoup à un Mac OSX.
Donc oui, je pense aussi que ça n’est qu’un nième OS alternatif dont les développeurs ont eu une certaine accointance avec ArOS.



Monsieur-Belett Posté le 18 mars 2009



Je ne sais pas ce que donnera ce projet. En effet ça serait bien que ces développeurs travaillent pour les système Amiga actuels.

Je voudrai faire par d’une remarque.
J’ai fait pas mal de démonstrations d’un ordinateur Sam que m’a prêté Imm Informatique.

La question qui reviens souvent devant AmigaOs c’est « est-ce que c’est libre? »
Je leur dit que non…
Je fais alors un démarrage avec Debian qui est libre mais c’est pas vraiment utilisable même si on remplace Gnome par une interface graphique plus légère.

Je pense qu’avant d’inventer un nouvelle Os (même libre) ne serait-il pas plus judicieux de compiler une version de linux en tenant compte qu’elle fonctionnera sur une machine à 600 mhz.

Il y a vraiment un marché pour la Sam (basse consommation, pas de bruit…) à condition de proposer une version de linux PPC suffisamment rapide. J’ai fait des démos à des enseignants, chercheurs, responsables informatiques de grandes administrations lyonnaises.
Sur X86, il y a des versions de Linux pouvant démarrer en moins de 20 secondes même avec des processeurs pas très rapides…



craf Posté le 18 mars 2009



Perso a voir meme si pour moi ArOS reste mon os de priorité mais bon ca pourrait se reveler une bonne surprise



farvardin Posté le 18 mars 2009



c’est toujours intéressant un nouvel OS, mais j’ai peur que cela disperse des forces déjà pas très nombreuses.

De plus, Aros fonctionne déjà bien, ils pourraient continuer à l’utiliser et travailler dessus en tant qu’invité sous linux, quitte à implémenter des pilotes natifs ensuite.

Ou encore travailler avec des fabricants de matériels libres, et sortir une machine + OS avec des pilotes qui fonctionnent bien dessus, machine qui pourrait être déclinée en tour normale, en mini tour style mac mini (si possible plus petit), netbook, portable.

4 produits dans la gamme, avec du matériel similaire, c’est suffisant, pas la peine de faire comme Asus qui sort un nouvel Eee PC tous les mois.



Fab1 Posté le 18 mars 2009



Y a-t-il une contrepèterie dans le sujet de cette news ? 🙂



leo Posté le 19 mars 2009



De plus, Aros fonctionne déjà bien, ils pourraient continuer à l’utiliser et travailler dessus en tant qu’invité sous linux, quitte à implémenter des pilotes natifs ensuite.

Non (sous-entendu: ils ne pourraient pas continuer à l’utiliser et s’en servir comme base) parce que pas de protection mémoire, pas de ressource tracking, pas de multi processeur, et je m’arrête là…

Si le système n’est pas pensé pour fonctionner avec tous ça ça ne peut pas etre rajouté/greffé par la suite sans tout casser.



Fab1 Posté le 19 mars 2009



Leo,

ces concepts n’ont aucun rapport avec le fait de bien fonctionner ou pas.



serge Posté le 19 mars 2009



je suis assez de l’avis de leo qui est le même depuis que je le connais sot déjà un bon nombre d’années.

Si mon choix il y a de cela quelques années s’est porté sur Morphos, c’est par ce que ce dernier avait pour ligne directive la fabrication d’un futur OS tout neuf, avec toutes les technologies modernes (de base) qui font un OS sérieux et qui peut servir aussi bien chez soit pour jouer que dans un hôpital à surveiller un malade. Tout en restant Amigalike bien entendu 😉 Cela aurait été une réelle évolution pour l’amiga.

Mis à part Morphos avec sa Qbox qui en est au stade de kernel presque tout nu (et donc inutile si ce n’est pour servir de base à l’Abox), il n’y a actuellement aucun projet Amiga SERIEUX pour l’avenir.

Alors si un projet basé sur un kernel aux caractéristiques importantes, solides et sérieuses et fournissant en plus tout un ensemble de composants permettant de profiter du matériel sans avoir à tout ré-écrire (divers etc) alors, je trouve la démarche plus que juste.

La grande question, c’est de savoir si nous avons encore le souffle, courage et talents nécessaires pour que ce projet aboutisse. Il faudrait aussi avoir un but précis et des idées qui émuleraient l’envie de pleins de DEV pour les séduire et le entrainer dans cette aventure.

par ailleurs, pour que ce projet puisse séduire les « Amigaïstes utilisateurs », il se doit non seulement d’être très proche de l’Amiga d’un point de vue utilisation, hors en dehors de Morphos, AROS et l’AmigaOS4, je n’ai vu aucun autre système philosophiquement proche de l’amiga même si certains le suggèrent. Il faudrait aussi posséder une couche de retro-compatiblité qui pourrait très bien se faire avec UAE pour les programmes 68k, et en recompilant les programmes récents en PPC vers X86 (puisque si j’ai bien compris, il est question d’un système X86)
Cela pourrait ressembler à la méthode qu’a employé Apple pour migrer vers un système Unix/X86.

Bref, des années d’efforts nécessaires et très improbables, à moins de se contenter de faire une distro linux light avec un environnement au look workbench.



craf Posté le 19 mars 2009



Tout recomencer va en degouter plus d’un sur le peu qu’ils reste la barque deja amoindrie va finir par couler definitivement 😮



Yoda Posté le 19 mars 2009



Si la cible de ce projet est d’être un nouvel « AmigaOS like », ça sera celui de trop.

Mais je doute que ça ne soit le cas, déjà en partant d’un kernel Linux, ça ne l’est plus. Après, si ce n’est que pour le look, il y a même des skins Workbench sur Windows, alors 🙄



leo Posté le 19 mars 2009



@Fab1: j’ai pas dit que le système ne fonctionnait bien ou pas avec ou sans tout ca. J’ai dit qu’ils ne pouvaient pas se servir d’aros comme base parce que ces éléments étaient manquants, et qu’ils ne peuvent etre rajoutés apres.



leo Posté le 19 mars 2009



Mais je doute que ça ne soit le cas, déjà en partant d’un kernel Linux, ça ne l’est plus.

Ben.. MacOSX fait bien « mac ». En tout cas sans toucher un shell c’est difficile de savoir que c’est de l’Unix derrière…

Pourquoi il ne serait pas possible de faire la meme chose avec AmigaOS ? Reprendre ce qu’il y avait de bien, unique, etc… se baser sur un système solide et éprouvé, et construire quelque chose de nouveau ?
Par contre s’ils se servent de X, des drivers X, etc.. ça sera difficile, c’est sur.

Les assign, les datatype, la structure claire de l’arborescence, les commandes claires, jusqu’à leur nom, la GUI, propre (quoique niveau intuition il y aurait beaucoup de boulot ;)), des APIs similaires à ce qu’on aurait là (mais evidemment incompatibles), etc…

Tout ceci peut etre implémenté n’importe où. Passer sur un noyau « moderne » ne remet pas du tout en cause tout ce qui fait de l’Amiga un bon système, et unique… Je comprends meme pas pourquoi on se pose la question.



LorD Posté le 19 mars 2009



Je ne comprends toujours pas pourquoi AROS est parti d’une base sans protection mémoire, ressource tracking, etc… bref une base moderne pour refaire un AmigaOS-like… car il n’y a de toute façon pas d’émulation pour lancer des applications 68k, il faut toutes les recompiler ou les refaire…



leo Posté le 19 mars 2009



Ben, sur AROS, comme sur tous les autres, la transition a pris beaucoup plus de temps que prévu… Mais maintenant qu’elle est faite, je ne comprends pas pourquoi on s’arrête au milieu. Le passage au PPC devait être la première étape vers un système nouveau et moderne.

La compatibilité était nécessaire dans le cas où le système prendrait pas 10 ans à être développé et où on perdrait pas 95% des utilisateurs. Maintenant que c’est le cas, pourquoi on s’accroche toujours à ça ? La plupart des softs indispensables sont déjà dispo. sur x86 (OWB, MPlayer,…). Alors qu’est-ce qu’on fait sur un système de 20 ans, limité de partout, qui peut se vautrer au moindre soft buggant (et des softs qui buggent pas, je n’en connais pas) ?



BrickCaster Posté le 19 mars 2009



Des systèmes nouveaux et modernes sur x86 tu n’as déjà que l’embarras du choix, ils sont bien plus avancés qu’Anubis et ils ne sont pas moins Amiga-like.

Ou bien tu veux maintenir une certaine compatibilité des API, et alors il existe plusieurs projets bien avancés d’OS Amiga-like.
Ou bien tu veux des API nouvelles et modernes et alors il existe plusieurs projets bien avancés d’OS nouveaux et modernes.
J’avoue ne toujours pas comprendre l’intérêt de cette nouvelle initiative.



leo Posté le 19 mars 2009



Ou bien tu veux des API nouvelles et modernes et alors il existe plusieurs projets bien avancés d’OS nouveaux et modernes.

Il n’y a aucun OS Amiga moderne. Tous les OS modernes sont:

– Unix (et toutes les variantes, que ce soit BSD, Linux, Solaris, etc)
– Mac (la base c’est du Darwin, mais ils ont leur propre couche graphique, pas de X, leur propre langage, leur API,…)
– Win (et clones: ReactOS)

Auxquels on pourrait rajouter Haiku (bien que loin d’être terminé), voir Syllable.

Dans tous les cas, aucun OS nouveau et moderne successeur d’AmigaOS. Si on veut des API modernes, il n’y a pas d’AmigaOS moderne, non.



BrickCaster Posté le 19 mars 2009



SyllableOS: avant le fork il s’appellait AtheOS (A comme… Amiga), son auteur initial (Kurt Skauen) jurait que Atheos était le successeur d’AmigaOS.

HaikuOS: c’est un remake de BeOS, le système dont tout le monde dit que c’était le fils spirituel de l’Amiga.

Anubis: rebelote (A comme Amiga), c’est un successeur d’ArOS lui même un remake d’AmigaOS.

Ton idée selon laquelle il n’y aurait pas d’OS moderne successeur d’AmigaOS est farfelue parce que n’importe quel OS moderne est un prétendant à la reprise du flambeau. Anubis est seulement le dernier à ce jour.
Et vus les choix technologiques (Linux,Objective-C,GnuStep) je dirais même qu’Anubis s’annonce selon toute vraisemblance comme le moins Amiga-like des trois.

GNUstep is a cross-platform, object-oriented framework for desktop application development. GNUstep is based on and completely compatible with the OpenStep specification developed by NeXT (now Apple Computer Inc.) as well as implementing many extensions including Mac OS X/Cocoa.

GNUstep works with GNOME, KDE, as well as many X11-based window managers. GNUstep runs on top of X11.

Bonjour GnuStep, au revoir MUI 🙁



leo Posté le 20 mars 2009



Ton idée selon laquelle il n’y aurait pas d’OS moderne successeur d’AmigaOS est farfelue parce que n’importe quel OS moderne est un prétendant à la reprise du flambeau. Anubis est seulement le dernier à ce jour.

Je ne fais pas d’esprit dans l’Amiga. Il n’y a aucun AmigaOS « NG » comme MacOSX peut être considéré comme un Mac « NG » par exemple. Il y a des systèmes qui s’en rapprochent peut être niveau look (Syllabe), mais ca s’arrête là. Aucun système sur lequel on retrouverait les assign, les dt, l’arborescence aussi claire, etc… aucun système qui en reprendrait la plupart des concepts, mis au goût du jour. Déjà au niveau des fichiers, tous fonctionnent à la mode Unix: « tout est un dossier ». Ca part mal 😉



mahen Posté le 20 mars 2009



Rien n’est fait, mais comme ça, ça me semble intéressant (ouais, je suis un extrémiste de la protection mémoire). Juste dommage que ça arrive aussi tardivement, il aurait été possible de prendre acte des limitations intrinsèques à AOS bien plus tôt 🙂

/me attend voir Haiku, mais a peur que l’OS perde son attrait tant d’années après BeOS 5 (le paysage a beaucoup évolué entre temps)



leo Posté le 20 mars 2009



Ben l’acte des limitations du système semble avoir été pris. Mais comme les enlever signifie enlever la compatibilité, c’est pas fait.



craf Posté le 20 mars 2009



Puis le temps que ce soit develloper on aura fini par changer de barque alors qu’aros s’approchait enfin de quelque chose 🙁
A force de repeter les memes erreurs je vais finir par tout lacher 😮



BatteMan Posté le 20 mars 2009



Craf : Bah, AROS n’est pas fini parce qu’Anubis arrive (s’il arrive). Michal Schulz n’était pas le seul à bosser dessus, surtout que lui semblait surtout s’atteler à faire des portages d’AROS.

Surtout que là, Anubis est à peu près au niveau 0, voire -1, et quand il arrivera, AROS aura encore mûri.


/me se demande pourquoi il faudrait se plaindre, au contraire.



freddu91 Posté le 23 mars 2009



Moi j’attends le natami, et je trouve sympa qu’il y ait encore un projet de plus pour amiga.

QUID de windows 3.11 ou win 95 ? ben y a deja plus de communauté ^^

Alors que la communauté amiga s’amplifie, elle :p :p :p

Et elle ne souffre pas de la pensée ou de l’os unique :p



craf Posté le 24 mars 2009



øbatteman je ne me plains pas mais le peu de devs deja sur aros va migrer je pense vers cette nouvelle vague et donc adieu aros 😮
A moins que ca ne prenne pas et la



mikedafunk Posté le 6 avril 2009



Perso, ça fait une éternité que je me dis : mais qu’attendent-t-ils pour ajouter une couche logicielle pour avoir un AmigaOS like sur une couche linux ?

C’est pas comme si Apple nous avait pas montré l’exemple en 2001 même si là le concept serait dans ce cas bien moins restrictif, nous pourrions probablement installer et lancer n’importe quelle application linux (bonjour firefox, openoffice etc. Faut il le rappeler, l’OS linux étant celui qui compte le plus grand nombre de logiciels libres)

Nous pourrions avoir des live cédés et autres clés usb bootables comme les copains. Un système de mises à jours automatisé, un environnement stable sans aucun virus.

S’ils se basent sur des distributions existantes, il leur suffirait de mettre à disposition des dépôts pour que l’on puisse facilement installer la couche anubis à côté des autres « window manager » existants.

C’est selon moi la seule chance à l’Amiga de revivre sur n’importe quel type de matériel et ainsi de se refaire connaitre auprès du grand public.
Il n’y aurait pas de restriction, soyons fous, le système pourrait tourné sur architecture ppc, x86, et arm.

Ça permettrait surtout à la communauté Amiga de rejoindre la communauté grandissante du libre et inversement. L’union fait la force, non ?

J’ai réellement gouté aux plaisirs du libre en 2006, je crois beaucoup en ce système et surtout je ne vois plus faire marche arrière.

Tant pis pour Aros, vive Anubis !








Haut de page 

Copyright © 2004-2018 Amiga Impact. Tous droits réservés. Les marques citées sont déposées par leurs propriétaires respectifs.
Conditions d'Utilisation, Politique de Confidentialité et Information sur les cookies.


Fil RSS WordPressNicolas Gressard, Conseil et développement informatique

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!