AMIGA 500 supérieure à ATARI ST

9 sujets de 91 à 99 (sur un total de 99)

  • Jérôme

    • Messages : 246
    #261159

    J’aurais tendance à dire oui sauf dans certains cas :

    – La musique Chip, bien plus pêchue sur ST, notamment les compositions de Jochen Hippel :

    Bon là c’est pas de la chip, mais pas trouvé de comparaison ingame.

    (Le jeu est plus rapide sur ST aussi)

    (David Whittaker)

    -Les jeux en 3D plus rapides grâce à la fréquence d’horloge supérieure du ST

    -Les ports midi et Cubase.

     

    J’ai eu le ST puis l’Amiga, et je les place au même niveau pour des raisons différentes (plus de souvenirs sur ST)

    Amiga 1200+aca [email protected] / Atari Falcon [email protected]/Atari STE 4Mo.

    jasz

    • Messages : 9
    #280609

    Le ST ou l’A500, l’A500 ou le ST? C’est une bataille qui dure depuis près de 30 ans et pourtant il n’y a aucun vainqueur et de par ce fait aucun perdant.

    Ce sont deux machines différentes qui ont chacune leurs qualités et leurs défauts. Si l’on compare la bibliothèque ludique l’Amiga est gagnant mais si l’on compare la bibliothèque professionnelle (on l’oublie souvent celle là) le ST est gagnant. Souvenez vous, les logiciels steinberg. A ce propos de nombreux compositeurs ont travaillé sur ST notamment Jean Michel Jarre qui à composé l’album ZOOLOOK avec Pro24. Donc tout dépend du point de vue. Ainsi 1  partout balle au centre 😉

    Niveau système d’exploitation le workbench est tout de même mieux, il faut l’avouer. Mais le fait qu’il soit non résident m’a poussé à me séparer de mon Amiga. En effet, a force de lecture la d7 est devenue illisible et à lépoque on en trouvait pas à tout les coins de rue. Ainsi 1 partout balle au centre.

    Je pourrais continuer la liste mais c’est inutile autant que cette chamaillerie qui n’a plus cours de nos jours, car notre seul combat c’est de permettre à ces machines d’un autre age de continuer à subsister quelques soit leurs capacités

    Doolittle

    • Messages : 1570
    #280633

    Il y a beaucoup de jeux plus rapides sur ST. Un shoot comme last duel par exemple est plus jouable sur ST.

    A500 et Amigalive sur PC ( jeu en ligne).

    leo

    • Messages : 3552
    #280634

    Là où l’Atari ST met sa claque à l’Amiga 500 est sur Wolf 3D:

    JiDeWe

    • Messages : 5845
    #280640

    …. alors il faut changer le titre 😉

    1 A500 2mo, 1 A500 512ko +ACA500, 1 Atari 520Ste 4mo + UltraSatan dual, un MSX2 8235 avec Carnivore2, un MSX28250 (fmstéréopack, music mode et imprimante ).
    maxime perpétuelle : si je cours en zigzag ce n'est pas pour éviter le balles, mais les c..s,
    maxime conne : il faut retirer l'écologie aux politiques (qui la débilise) et la rendre aux citoyens.

    kwint

    • Messages : 181
    #280653

    Mmm….

    Moi j’ai aussi eu les deux: Un A500 à sa sortie et un 1040 Stfm (pas E).

    Le TOS n’était franchement pas une réussite et plantait assez souvent (les bombes!!!!).

    La claque lorsque j’ai eu l’Amiga: LE SON !!! On l’avait branché sur un ampli et deux bonnes enceintes mon frère et moi et là…. WOuuuaw, on dansait même sur le son des démos de l’époque. J’ai encore la musique d’Hybris en tête ou de Blood Money… Les intros  Psygnosis, argh !!!!

    Je jouais aussi sur ST…. Pleins de bons souvenirs sur WindsurfWilly ou Colorado. Les chiptunes avaient aussi du charme…

    Lorsque les développeurs ont arrêté de faire des conversions du ST vers l’Amiga .. Ben le fossé s’est franchement creusé: SOD, Shadow of the Beast, Fairy tales,  les jeux Team17, etc…

    Reste que d’autres ordinateurs étaient aussi des tueries: le X68000 de Sharp, le FM-TOwns de Fujitsu, Le Msx2+ ou le Turbo R me faisaient de l’oeil avec des conversions arcade parfaites bien loin des merdes d’US GOLD.

     

     

    CrashMidnick

    • Messages : 2308
    #280657

    Vive la spéléo !

    "But who needs a Megadrive when you have got a smart Amiga!" - 1993, Alien Breed 2 -

    dlfrsilver

    • Messages : 513
    #280660

    Whoua! Super le sujet, on se croirait au lycée en 1988….

    prends un X68000 de sharp, et l’histoire est réglée, l’Amiga est battu…

    Sauf que le Sharp n’était pas connu et pas vendu en Europe. L’Amiga était bien la machine la plus balaise 🙂

    Et alors, ça prouve quoi ? Les jeux de l’époque était des portages ST vers Amiga pour un bonne raison: la rentabilité.

    VRAI : le marché ST était trop piraté et le ST n’était pas rentable. Pour survivre, les éditeurs ont été contraints de porter les softs sur Amiga.

    Le marché Amiga était petit et ultra piraté, ils allaient pas se casser le cul avec des mois de dev pour rien.

    FAUX : le marché le plus piraté était celui du ST. Après avoir fait des recherche de ci de là, il s’avère qu’on nous a raconté des conneries, en fait le ST faisait perdre de l’argent aux éditeurs, qui ont été forcés pour cette raison de porter les logiciels sur Amiga. Le ST les aurait conduits à la faillite.

    Même en France, les chiffres du marché montraient que l’Amiga était devant le ST, et ça même en 1990 ! Le déclin du ST a démarré en juin 1988. pour info, le ST pesait 10% du marché en 1990, l’Amiga 12% en france. En Angleterre, le ST pesait 12% du marché en 1991, et l’Amiga 19% !!

    Sur ST, le marché était plus grand et il y avait eu une prise de conscience. Le principal cracker ( 90% des cracks) avait décidé de cracker les jeux qu’un moi aprés leurs sorties pour laisser le temps de vendre les jeux.

    FAUX : le marché du ST était plus petit que celui de l’Amiga, et c’était le marché le plus piraté de toute l’informatique personnelle. A titre d’exemple, l’Amstrad CPC totalisait à lui seul 60% du marché français en 1990. Les logiciels ST ne se vendaient pas, et résultat, aujourd’hui certains logiciels sont incroyablement difficiles à trouver en original sur cette plateforme.

    Ce qu’à fait ce cracker n’a eu aucun portée ou incidence. Thalion software, par le biais d’Erik Simon a dit ceci : Nous avons du quitter le marché ST comme tout les autres éditeurs car le piratage sur cette machine était impossible à juguler, bien trop étendu et répandu. Nous avons donc décidé de tester les utilisateurs de l’Amiga avec 2 logiciels exceptionnels : Lionheart et Ambermoon. Si ces 2 logiciels se vendent correctement, nous nous consacrerons entièrement à l’Amiga.

    L’histoire veut que Lionheart se soit très bien vendu, au delà des prévisions de Thalion, et Ambermoon également, malgré son prix très élevé. Les utilisateurs Amiga ont ainsi prouvé qu’eux achetaient les logiciels 😉

    Ensuite, Team 17 étaient des crackers/demomakers (Defjam) donc il connaissaient plutôt bien l’Amiga, mais c’était surtout des jeunes passionnés comme toi. Tout comme Random Access qui nous a codé des trucs de fou sur ‘Miga (silkworn, ninja warriors …) étaient des crackers/demomakers. La rentabilité n’était pas leurs soucis.

    FAUX : Stefan Boberg était certes un cracker, mais pas les gens de chez Random Access. Ronald Pieket Weeserik est un ingénieur diplômé et qui a choisi à l’époque de programmer des jeux vidéo alors qu’il aurait pu programmer des applications industrielles. Il avait simplement un niveau technique incroyablement élevé, plus que nombre de mecs qui codaient mais sans avoir la façon de faire. Regarde Rodland ou ninja warriors, la jouabilité d’origine est là, c’est super fluide, ça bouge bien et tout.

    Mais aucun d’entre eux n’étaient des pirates. Je ne sais pas ou tu as vu ça, mais clairement non. C’était de vrais professionnels du jeu vidéo.

    Pour la jouabilité, c’est vrai. Mais si tu aimes la jouabilité japs, achéte des bécanes japs. Moi, j’aime la jouabilité à l’europeenne, donc j’avais un Amiga.

    bon soyons clair, les japonais tweakaient bien plus leurs jeux que les européens. Franchement, après t’avais tout un tas de ports pourris du ST ou tout était lent comme une enclume.

    Pour le code ST/Amiga, je veux vexer personnes, mais putain, les coders ST, comment ils te mettent la claque!

    VRAI : les codeurs ST étaient vraiment très bon. C’est dingue ce que le fait d’avoir la machine la plus faible poussait les gens à faire lol !

    Sérieux, j’aimais l’Amiga pour faire joujou avec les copros, et c’est encore ce que je fais aujourd’hui (du code de 1988 donc lame…), mais si tu veux aller plus loin, tu dois coder comme sur ST, et c’est vers ça que les coders Amiga ont évolués pour sortir des supers prods aprés 92.

    Pas d’accord. Tout dépendait aussi du niveau d’expertise technique du programmeur. certains logiciels amiga étaient super bien programmés.
    Par contre, un truc marrant : Beast sur Amiga d’un point de vue du code était mal codé, c’est le programmeur du jeu qui l’a dit lui même. Et quand on voit comment ce jeu suinte la classe, avec une programmation 68000 digne de ce nom, la grosse torpille que ça aurait pu être !

    Regarde le niveau de code qu’il faut pour faire de l’overscan et du scroll hard sur un ST, je dis bien un ST et pas un STE. C’est absolument surhumain! Et ça tourne à la VBL avec du son sountrack oui mesieurs!

    Uniquement dans les intros ! Enchanted lands tourne en 50 images secondes au prix de sprites ridicules, et de musique chiptune sinon la machine elle suit plus !

    Pour moi, c’est le code suprême, bien au dessus de ce que je peux faire…(regade la 3D mappée sur ST histoire de te faire un 2eme trou du cul)

    Regarde celle d’Ambermoon, le ST peut aller se rabiller XD !

    Et que tu le veuilles ou non James pond, le blitter de l’Amiga est lent pour la 3D, oui, lent. Regarde la vitesse des routines 3D sur ST, donc pure 68000, et tu tombes de cul! La customisation à outrance n’a pas que du bon…

    FAUX : le blitter de l’Amiga tourne bien plus vite que le 68000 de l’Atari ST (et le 68000 de l’Amiga au passage !).

    ensuite histoire aussi de recadrer les choses, tu sais pourquoi l’Atari ST a un quartz qui tourne 1mhz plus rapide que celui de l’Amiga ?
    Réponse : parce que les ingénieurs de chez Atari se sont aperçus que l’Atari ST était de base beaucoup trop lent, il fut donc décidé juste avant la fabrication en usine de remplacer le quartz par un modèle à 8 mhz, et là le ST était enfin doté d’une vitesse convenable !

    Pour la taille de l’écran, l’Amiga montre ses limites…Regarde toki, il est superbe ce jeu, j’adore (japonais pourtant, mais porté par un frenchie).

    Pas d’accord : j’ai entièrement désossé Toki sur Amiga, et la petitesse de la taille de l’écran vient simplement du fait que le jeu était prévu pour tourner avec 512ko de ram ! La version arcade, si on la portait telle quelle sur Amiga nécessiterait 8mo de ram ! Si on gardait le code de la version Amiga, en mettant le jeu en plein écran, il faudrait 2mo de ram !

    Regarde comment il est codé (un petit coup d’action replay) et tu comprends…tu comprends que pour avoir un dual-playfields comme ça, c’est pas celui qui est en hard, il le fait en soft et ça représente une masse de données énorme à « blitter » a chaque frame, même pour le blitter de l’Amiga. Le jeu reste suffisament fluide et le superbe travail du graphiste fait le reste.

    C’est totalement faux ce que tu racontes. Laisse-moi t’expliquer pourquoi :

    Toki est un jeu qui utilise tout le hardware de l’Amiga. Le dual playfield utilisé dans le jeu n’est absolument pas réalisé en software, mais bien en hardware !

    Comment je le sais ? J’ai TOUT les assets du jeu en version Amiga et ST !

    Le plan de fond de chaque niveau est en 8 couleurs, et le plan principal sur lequel évolue Toki est en 16 couleurs, et il y a une palette de 16 couleurs dédiées aux sprites.

    Allez, je continue : le jeu utilise le copper en plus pour mettre encore plus de couleurs. Toki est en fait un jeu qui affiche plus de 60 couleurs différentes à l’écran, ça calme hein ?

    Mais c’est pas fini, le plan principal, celui des niveaux utilise sur 2 niveaux différents une palette dynamique. Le niveau sous marin subit un changement de palette au moment ou on passe le roi neptune. Ce qui permet d’avoir au total 27 couleurs au lieu de 16 à la base.

    ah oui, et Toki est en 50 images/sec côté scrolling 🙂

    Et cest comme ça pour beaucoup de jeux car l’Amiga a des limites. Quand tu code ton jeux, tu dois faire un choix: 32 couleurs? dual-playfields hard? overscan? 1 ou + vbl? etc

    Mais pas tout ça à la fois!

    La preuve que si, Toki affiche plus de 60 couleurs, dual playfield hard, 50 images/sec (1 vbl donc).

    ça calme hein ? 😀

    Bref, j’ai eu des bécanes avant L’Amiga, j’en ai eu aprés, mais il n’y a que l’Amiga qui m’a enflammé, même si c’était pas la meilleure machine du monde (c’est pourtant ce que je croyait…).

    PS:J’ai jamais fait un post aussi long, je dois être malade..

    C’était la meilleure machine ou ordinateur dans le monde occidental. L’atari ST était loin loin derrière……

    dlfrsilver

    • Messages : 513
    #280661

    ah oui et j’oubliais le meilleur pour la fin, un mec a demandé au meilleur sinon un des meilleurs programmeurs du ST, j’ai nommé Mcoder, que tout atariste qui se respecte connait de nom, si les 8 mhz du ST faisait la différence voir lui donnait la supériorité par rapport au clock d’horloge moins rapide de l’Amiga. Réponse de l’intéresse : « c’est un mythe, une légende, l’Amiga est bien plus véloce que l’Atari ST ».

    Et ça s’explique facilement : l’Atari ST est à la base une machine très lente, sur laquelle on a mis un quartz CPU un poil plus rapide pour ATTENUER la lenteur de la machine, tandis que l’Amiga est une machine dont le CPU a été VOLONTAIREMENT RALENTI, ceci dans le but de synchroniser celui ci avec le chipset (autrement le CPU tournait trop vite, et ça ne fonctionnait pas comme attendu !)

9 sujets de 91 à 99 (sur un total de 99)

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Forums AmigaOS, MorphOS et AROS Guéguerres AMIGA 500 supérieure à ATARI ST

Amiga Impact