[AROS] La version 68k progresse

En parallèle de la version AROS du kickstart dont nous vois parlions pas plus tard qu’hier, on apprend que la version 68k d’AROS progresse elle aussi.

Toni Wilen aide Jason McMullan à effectuer le portage du système d’exploitation open-source qu’est AROS sur les machines à base de processeurs 680×0 de chez Motorola. En plus de la « FrankenRom » (le kickstart basé sur AROS), Toni nous en dit un peu plus sur les composants dores et déjà terminés :

  • disk.resource (trackdisk.device)
  • cia.resource (CIA interrupts)
  • potgo.resource (2ème et 3ème bouton de la souris)
  • trackdisk.device (uniquement en lecture pour le moment, basé sur le pilote PC et nécessite un gros travail de réécriture car il n’utilise pas le disk.resource et est très spécifique aux contrôleurs PC)
  • amiga mouse hidd
  • amiga keyboard hidd

Vous pouvez obtenir plus de détails et informations en suivant ce fil de discussion sur AROS-Exec.

Site internet : http://www.evillabs.net/wiki/index.php/AROS_m68k-amiga

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • serge on 4 novembre 2010 at 11 h 45 min

    je trouve l’innitiative très courageuse et probablement prométeuse pour l’avenir à long terme.
    Par contre, à court terme (moins de 5 ans) je ne vois pas comment AROS poura dignement remplacer l’AmigaOS68k.

    AROS est déjà peu optimisé sur des bécanes du feu de dieu, il est bien moins stable que l’AmigaOS3.9 et en plus les applications interessantes qu’il apporterait sont d’une lourdeur cataclistique pour un pauvre 68k.

    Est ce qu’un NATAMI avec FrankenROM pourra être aussi compatible avec les applis classics que s’il avait une rom originale? je me le demande.

    • ness62 on 4 novembre 2010 at 12 h 18 min

    Je pense qu’ils ont bien pesé le pour et le contre ,sinon le projet n’aurait même pas débuté .

    Fonctionnera-t-il sur un 68k de base ou une configuration plus musclée ? du genre 1200 avec carte accélératrice et carte graphique .

    n’oublions pas que l’origine de AROS était déjà à l’époque le 68K

    une question que je me pose ,
    est-ce une nécessité ?

    • Zalex on 4 novembre 2010 at 12 h 40 min

    Qu’est ce qu’Aros peut amener de plus qu’AmigaOS sur des machines basées sur du 68K ?

    • BatteMan on 4 novembre 2010 at 13 h 07 min
      Author

    Zalex : La pérennité et l’évolution, le tout sur le long terme. Et je pense que pour Toni, c’est aussi pouvoir faire un package clé en main de WinUAE, sans avoir de soucis au niveau des droits. Et je pense aussi que ce genre de chose peut ouvrir les portes à la distribution plus massive des Minimig et Natami et autres initiatives du genre.

    Après, je pense qu’AROS 68k pourrait être aménagé pour fonctionner avec différents proc’ avec une version « ultimate » pour WinUAE (le plus gros proc’ 68k étant sous émulation PC).


    /me pense tout haut.

    • Ball000 on 4 novembre 2010 at 13 h 26 min

    ness62 :
    Fonctionnera-t-il sur un 68k de base ou une configuration plus musclée ? du genre 1200 avec carte accélératrice et carte graphique .

    Pour l’instant, et comme le montre ce commit, tous les processeurs de la famille 68k sont pris en compte pour AROS 68k.
    Le mot Kickstart est utilisé dans la description des deux bounties, mais il s’agit bien de ressortir et compléter la branche 68k qui n’était plus maintenue depuis plus de dix ans : on ne peut pas vraiment séparer le travail sur le Kickstart et le travail sur AROS68k à mon avis. Le premier bounty a été créé surtout pour permettre de compiler AROS pour 68k (sans chercher à être compatible Amiga), et le second bounty a justement pour objet d’arriver à cette compatibilité.
    Reste à voir à quel point le binaire obtenu sera optimisé en taille à partir du code C, et donc combien de bibliothèques pourront tenir dans la ROM (gcc paraissant particulièrement inefficace sur ce point). Ce qui ne tiendra pas dans la ROM devra bien sûr être déplacé sur le support de démarrage (comme ce fut le cas pour la workbench.library sortie du Kickstart des A4000T).
    Des ROM différentes sont envisageables de toutes façons, et il a été dit qu’au moins celles pour l’A1200 et la CD32 pouvaient atteindre 1 MO. Espérons qu’on ait au moins la place de mettre tout ce dont les jeux peuvent avoir besoin.

    AROS apporte aussi immédiatement, en plus des avantages à venir décrits par BattteMan :
    La possibilité d’avoir la pile USB en ROM, et donc la possibilité de démarrer sur une clé USB ;
    Zune pour remplacer MUI (c’est déjà le cas avec AFA) ;
    Les pilotes Nouveau (NVidia), ATI et Intel pour d’éventuelles cartes graphiques PCI sur des systèmes gonflés (y compris le support Gallium3D-Mesa) ;
    Les pilotes WIFI (en cours de développement) ;
    etc.

    • ness62 on 4 novembre 2010 at 14 h 07 min

    Messieurs,
    Merci d’éclairer ma lanterne , l’anglais et moi c’est pas une histoire d’amour .

    Je me doutais bien qu’il y avait aussi une question de Winuae ou E-uae la dessous .

    Pour un amiga classic , j’espère qu’il ne faudra pas utiliser un émulateur pour certains logiciels , je vois pas mon 1200 Atéo faire de l’émule et souffrir martir . 😉

    AROS ,le futur linux du monde Amiga 🙂 Quoique il me fait plutôt penser a un esprit de développement comme chez reactos

    • Tarzin on 4 novembre 2010 at 14 h 14 min

    Toni Wilen

    Faudra lui faire passer un contrôle anti-dopage un jour à celui-là. 😀

    Sinon, initiative à suivre de près.

    • sypher on 4 novembre 2010 at 15 h 26 min

    Enfin les 68k vont pouvoir sortir de la prison des copyrights 😀

  1. aros 68K est afaos ?

    • Ball000 on 5 novembre 2010 at 20 h 22 min

    sayasupacrew :
    aros 68K est afaos ?

    AROS 68K, c’est AROS compilé pour 680×0, et en plus l’écriture des pilotes bas-niveau pour que ça fonctionne sur le hardware de l’Amiga (ou sous UAE). Le but à terme est que les binaires des programmes natifs Amiga s’exécutent sous ce système.

    AFA, ce sont des morceaux d’AROS (en particulier certaines bibliothèques) compilés pour Amiga. Cela permet d’apporter des fonctionnalités nouvelles, qui n’existent pas dans le système original, mais cela ne remplace pas l’intégralité des composants du système.

    • leo on 10 novembre 2010 at 11 h 01 min

    A noter que le bounty « kickstart phase 2 » vient d’être assigné à Toni Wilen, mainteneur actuel de WinUAE.

    Il consiste à obtenir une AROS-ROM complète, installable sur un vrai Amiga, comme sur UAE qui permettrait de booter le workbench et/ou wanderer (et évidemment de lancer la plupart des jeux de l’époque).

    La deadline de ce nouveau bounty est de mars 2011.

    C’est intéressant de suivre les discussions sur la mailing list de AROS.

    On peut enfin espérer un système Amiga, « libre » 🙂

Les commentaires sont désactivés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!