Toutes mes réponses sur les forums

15 sujets de 226 à 240 (sur un total de 248)
1 15 16 17

Auteur Messages   
#209000 Répondre à : Test jeu…iPhoneiPad!
 le 17/04/2014 à 19:03


modulo

Participant
  • Messages : 257

Je n’ai pas d’Android sous la main, mais j’ai une question 🙂

Tu as développé ce jeu de quelle manière ? Toolkit façon Unity3D (je ne sais pas si c’est disponible)  ou «root», du genre NDK + SDL2 ? Vu que tu as l’air d’avoir fait une compilation native, le pencherais pour la seconde solution.

#205324 Répondre à : Sauvegarde d’une compact flash
 le 10/03/2014 à 20:04


modulo

Participant
  • Messages : 257

c’est marrant, tout le monde utilise dd pour faire une copie, alors que cp est plus rapide et peut tout à fait opérer sur un device.

cp /dev/… ma_sauvegarde

#202492 Répondre à : Le fil des annonces LeBonCoin
 le 24/01/2014 à 13:46


modulo

Participant
  • Messages : 257

C’est un Amiga 1000 overclocké ? C’est pour ça le tuyau, ça fait prise d’air sur le cpu ?

#186072 Répondre à: Débuter en développement sur Amiga
 le 06/06/2013 à 12:11


modulo

Participant
  • Messages : 257

Excellent éditeur que Vim !

Je pensais à lui quand je parlais de «garder ses petites habitudes avec le cross dev» 🙂

#186067 Répondre à: Débuter en développement sur Amiga
 le 06/06/2013 à 11:21


modulo

Participant
  • Messages : 257

Dans l’optique où le but est de faire du C et de l’assembleur:

Le mieux est surement de développer en cross-compilation avec GCC sur le PC. Les développements sont placés dans un répertoire accessible depuis un émulateur . Je ne connais pas bien les émulateurs Amiga, mais cela va du répertoire lisible directement grâce au filesystem de l’hôte qui passe ensuite à l’émulateur, au fichier bloc qui émule un disque dur, ou encore de la «disquette géante» : simple répertoire côté PC vu comme une disquette côté émulateur. Cette dernière technique est plutôt utilisée avec les vieux micros je pense (OpenMSX supporte cette manipulation).

Parfois, l’émulateur supporte le contrôle via un socket, pour exécuter en pas à pas, lancer des taches répétitives (reboot de la machine, rechargement du programme, le tout en vitesse max de l’émulateur, puis retour à la vitesse «normale» pour le test). Cela permet également le débugagge via des scripts.

L’avantage de tout faire hors de la machine hôte est de disposer de son environnement de travail habituel, avec son éditeur et ses petites habitudes.

Un autre avantage est de disposer des dernières versions de GCC, et d’avoir une intégration plus propre dans sa distrib. On dispose ainsi du contrôle de ses outils, et on ne dépend pas d’une version douteuse compilée dans un coin louche par un parfait inconnu qui a décidé de supprimer le support fpu car «ça ne sert à rien sur mon 68000».

Pour un exemple de configuration d’une chaine de compilation pour les ld tools GNU (assembleur, linker, objdump…), voir:

http://www.finiderire.com/post/2012/05/10/D-un-Z-qui-veut-dire-Z80

Cette page concerne le Z80, mais c’est exactement le même principe pour le 68000. Pour avoir le compilateur C, c’est un peu plus long et il est surement plus rapide de passer par un package.

Des paquets tout prêts sont disponibles pour la plupart des bonnes distributions Linux et surement aussi pour MS-Windows (il faudra dans ce dernier cas surement passer par Cygwin ou MSys pour avoir un environnement pour le compilo).

Pour la distrib Linux Arch, on a ces builds préconfigurés sur le repository users:

aur/cross-m68k-aout-gcc 3.4.6-2 (2)
The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture
aur/cross-m68k-elf-gcc 4.6.0-1 (4)
The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture
aur/cross-m68k-elf-gcc3 3.4.6-0 (0)
The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture, GCC 3
Version.
aur/cross-m68k-elf-gdb 7.0-1 (0)
The GNU Debugger for Motorola 68000 target

#185523 Répondre à: Un peu de lecture …….
 le 29/05/2013 à 11:24


modulo

Participant
  • Messages : 257

Il y a également Xavier Mauméjean , un auteur qui a déjà quelques belles réussites à son actif. Voici mes deux romans préférés de cet auteur:

– «La vénus anatomique» : uchronie façon roman de capes et d’épées, et une réflexion politique intéressante. Une ambiance très particulière, avec complots et rebondissements.

– «La ligue des héros, ou comment Lord Kraven ne sauva pas l’Empire» : un roman très difficile à résumer sans gâcher la surprise et les rebondissements. Le titre à lui seul est tout un programme. Passionant, et très drôle. La fin est surprenante. Ce roman a eu une suite sympathique, mais un peu moins réussie («l’Ère du Dragon»).

#184085 Répondre à: Power Drift (1988)
 le 10/05/2013 à 22:12


modulo

Participant
  • Messages : 257

Je me souviens de PowerDrift qui était effectivement très en dessous de la version arcade. Par contre, quand il n’y avait pas de rotations à faire sur des bitmaps, l’ Amiga s’en sortait plutôt bien. Voir l’excellente conversion de Space Harrier, en overscan si je me souviens bien («plein écran», ça se disait bien «overscan» à l’époque non ? Quand on n’avait pas besoin de sacrifier une partie de l’écran pour de sombres histoires de DMA que j’ai complètement oublié (j’avoue)).

#184050 Répondre à: Que faire des vieux condensateurs ?
 le 10/05/2013 à 14:40


modulo

Participant
  • Messages : 257

Déchetterie, avec les rebuts électroniques. Ça sera recyclé (qu’ils disent) avec  le reste.

 

(pour la suggestion avec le dinosaure, il faut faire les dents avec les condensateurs. Du meilleur effet quand ils vont se mettre à couler!)

#183201 Répondre à: UTF-8 vs ASCII
 le 30/04/2013 à 10:26


modulo

Participant
  • Messages : 257

Tu ne devrais pas avoir de mal à relire de l’UTF-8 qui ne contient que des caractères ASCII.
Ceux-ci seront encodés sur un octet en UTF-8, avec une bijection ASCII<->UTF-8.

Attention, ASCII = encodage sur 7 bits, l’utilisation du 8ème bit pour les caractères spéciaux n’est pas standardisée, et dépend des implémentations. Donc à partir de 128, l’encodage se fait sur 2 octets (ou plus) en UTF-8.

~$ echo « héhé » | hexdump -C
68 c3 a9 68 c3 a9 0a |h..h…|

Si tu as des accents, tu peux faire des conversions avec un éditeur de texte comme Vim (les versions disponibles sous Amiga devraient suffire) ou Emacs. Ou encore utiliser un utilitaire comme recode ou iconv.

#182375 Répondre à: Script MakeFile C/C++
 le 14/04/2013 à 23:07


modulo

Participant
  • Messages : 257

Oui bien sûr, si tu ne veux pas récupérer toutes les sources, tu peux mettre les noms des fichiers à utiliser à la place du wildcard.

Si tu as le temps, jette un œil à la doc GNU, elle est très bien faite et contient toutes sortes de facilités méconnues de Make. Tu peux même faire des templates de rêgles de génération avec Make (je ne te cache pas qu’à ce stade, ça devient assez chaud).

#182372 Répondre à: Script MakeFile C/C++
 le 14/04/2013 à 21:37


modulo

Participant
  • Messages : 257

Pour ma part , j’utilise le Make de GNU, qui doit surement exister sur Amiga. (vu les extensions que tu cites, tu utilises peut-être GCC).

La doc est ici:

http://www.gnu.org/software/make/manual/make.html

Pour compiler en statique, il faut faire une archive. Une archive est un regroupement de fichiers objets. L’utilitaire GNU concerné est «ar».

Voici un makefile simple qui pourra te servir d’inspiration:


sources=$(wildcard *.c)
objs=$(sources:.c=.o)
libname=amidark

CFLAGS=-O2
LDFLAGS=-lGL -lm

all: $(objs)
ar cr lib$(libname).a $(objs)
#pas obligatoire (création d'un index pour accélérer les accès)
ranlib lib$(libname).a

%.o: %.c
gcc -c $(CFLAGS) $<

clean:
rm -f *.o lib$(libname).a

Attention, il faut une tabulation avant chaque commande. Seules les déclarations et les étiquettes n’ont pas de tabulation avant.

Si quelqu’un peut m’expliquer comment ajouter ici des tabs (ou des espaces) en début de ligne, ça m’intéresse. Rien à faire , même avec la balise «code».

#181653 Répondre à: Dessin pour la page d'accueil
 le 31/03/2013 à 10:14


modulo

Participant
  • Messages : 257

Superbe ton dessin Mdrb.

As-tu utilisé un logiciel tel que MyPaint ou Painter ?

#181620 Répondre à: zouzou
 le 30/03/2013 à 12:52


modulo

Participant
  • Messages : 257

Je ne dirais qu’une chose:

b’QmllbnZlbnVlIHF1YW5kIG3qbWU=’

 

#181581 Répondre à: Quels jeux AGA utilisent 256 couleurs?
 le 29/03/2013 à 17:28


modulo

Participant
  • Messages : 257

Perihelion utilisait une technique graphique  intéressante, analogue dans le principe à la technique des «trois crayons» dans le dessin classique:

http://theodor.lauppert.ws/games/perihelion.htm

 

#177727 Répondre à: Serge ! Oui, c'est moi ;-)
 le 31/01/2013 à 14:00


modulo

Participant
  • Messages : 257

Cosmic Pirates fait partie de mes jeux préférés sur Amiga. J’y ai passé des heures, et pourtant, c’était loin d’être le seul que je possédais !


15 sujets de 226 à 240 (sur un total de 248)
1 15 16 17