modulo

Toutes mes réponses sur les forums

15 sujets de 226 à 240 (sur un total de 257)
  • Auteur
    Messages
  • #212696
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Le spam, j’ai cru que c’était de l’humour (douteux) façon «t’as qu’à faire de l’offshore».

    #212561
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Pas très bon pour un support hors llvm :

    http://programmers.stackexchange.com/questions/242853/what-are-the-licensing-terms-for-the-swift-programming-language

    Il me semble bien que le langage D n’a jamais pris pour des raisons similaires. Compilo proprio de Mars, backend tardif GCC, deux versions qui cohabitent… malgré le fait que c’était un excellent langage, avec le support de quelques transfuges du C++ (Alexandrescu avait écrit un excellent bouquin sur le langage D).

    Je ne retiens donc pas ma respiration, et je continue donc la lecture du dernier Stroustrup sur le C++11.

    #212365
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Oui, ou bien 38 disquettes.

    Sérieusement, je pense qu’un Amiga 500 va agoniser avec le décodage des musiques OGG Vorbis. Un portage sur A500/1200 de base nécessiterait au minimun l’adaptation des musiques en modules (ce qui diminuerait fortement la place prise par le jeu).
    De même, il faudrait surement adapter les graphismes en 32 couleurs, car dans l’adaptation de Brain Games, c’est sur une palette VGA.

    Si on prend l’archive des sources du jeu, voici la répartition des fichiers:

    [code]

    33M ./sound
    984K ./sources
    28K ./debian
    28K ./build
    5,3M ./graphics
    1,3M ./rooms
    40M .

    [/code]

    http://www.braingames.getput.com/mog/

    #211959
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    L’album «Power Liquids» de Divinorum est vraiment fabuleux. Dédicacé en plus! Mais bon, il n’y aurait que ça qui m’intéresserait dans le lot.

    #211871
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    «coopératives d’activité et d’emploi» : vous parlez de portage salarial ?

    Dans le cas de AmiDARK, auto-entrepreneur (c’est à dire statut micro entreprise sans récupération de la TVA) serait peut-être plus adapté.

    #211080
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Merci pour les tuyaux. Effectivement, ton approche était bien meilleure.

    À partir des liens que tu as donné, j’ai lu que «editkeys» pouvait me permettre de créer ma keymap depuis le workbench.

    On peut trouver «editkeys» dans cette archive:

    http://www.amigafuture.de/downloads.php?view=detail&df_id=4806

    Le programme est assez bien fait, et il ne me manque que le support d’une touche morte pour composer des accents en majuscules. Ce n’est pas vital, et je ne sais même pas si ça serait affichable par les fontes Amiga.

    Je me suis donc créé une keymap bépo quasi-complète. Je voulais l’uploader ici pour en faire profiter un éventuel Bepoïste Amigaïste, qu’il soit sous émulateur ou machine réelle.

    Il semble que ce site ne permette pas d’héberger des fichiers. Si quelqu’un veut la keymap, je peux lui fournir par mail. C’est un fichier qui fait 3ko.

    #210946
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    +1 en tant que lecteur silencieux, mais néanmoins intéressé.

    #210885
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Quand je pense à mon 1200 en boite, même pas jauni… ça me fait peur.

    #210824
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Bon alors j’ai un peu cherché, et je suis tombé là dessus:

    https://github.com/cahirwpz/m68k-amigaos-toolchain

    Donc là on a plusieurs versions des binutils amiga, avec les patches pour les backend Amiga. Les binutils utilisés ont plusieurs années (il y en a deux d’ailleurs, un pour 68k et l’autre pour PPC).

    J’ai appris au passage que l’Amiga avait son format d’exécutable (hunk), je pensais que c’était le principe du .com de MS-Dos, à savoir un objet mappé en mémoire et exécuté (sans signature). Je pensais donc écrire un stub à partir de l’objet pour générer l’exécutable (les binutils permettent ça assez facilement).

    De fil en aiguilles, je suis tombé sur le site dont tu donnais le lien, et je me suis rendu compte qu’il y avait un cross-assembleur avec son linker, en plus du compilateur C.

    Je vais donc me pencher sur vasm/vlink. Dès que j’aurai réussi à configurer fs-uae pour avoir un boot dans un CLI, avec une émulation disque dur pour écrire facilement des fichiers compilés depuis mon Linux, et les lancer.

    #209000
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Je n’ai pas d’Android sous la main, mais j’ai une question 🙂

    Tu as développé ce jeu de quelle manière ? Toolkit façon Unity3D (je ne sais pas si c’est disponible)  ou «root», du genre NDK + SDL2 ? Vu que tu as l’air d’avoir fait une compilation native, le pencherais pour la seconde solution.

    #205324
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    c’est marrant, tout le monde utilise dd pour faire une copie, alors que cp est plus rapide et peut tout à fait opérer sur un device.

    cp /dev/… ma_sauvegarde

    #202492
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    C’est un Amiga 1000 overclocké ? C’est pour ça le tuyau, ça fait prise d’air sur le cpu ?

    #186072
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Excellent éditeur que Vim !

    Je pensais à lui quand je parlais de «garder ses petites habitudes avec le cross dev» 🙂

    #186067
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Dans l’optique où le but est de faire du C et de l’assembleur:

    Le mieux est surement de développer en cross-compilation avec GCC sur le PC. Les développements sont placés dans un répertoire accessible depuis un émulateur . Je ne connais pas bien les émulateurs Amiga, mais cela va du répertoire lisible directement grâce au filesystem de l’hôte qui passe ensuite à l’émulateur, au fichier bloc qui émule un disque dur, ou encore de la «disquette géante» : simple répertoire côté PC vu comme une disquette côté émulateur. Cette dernière technique est plutôt utilisée avec les vieux micros je pense (OpenMSX supporte cette manipulation).

    Parfois, l’émulateur supporte le contrôle via un socket, pour exécuter en pas à pas, lancer des taches répétitives (reboot de la machine, rechargement du programme, le tout en vitesse max de l’émulateur, puis retour à la vitesse «normale» pour le test). Cela permet également le débugagge via des scripts.

    L’avantage de tout faire hors de la machine hôte est de disposer de son environnement de travail habituel, avec son éditeur et ses petites habitudes.

    Un autre avantage est de disposer des dernières versions de GCC, et d’avoir une intégration plus propre dans sa distrib. On dispose ainsi du contrôle de ses outils, et on ne dépend pas d’une version douteuse compilée dans un coin louche par un parfait inconnu qui a décidé de supprimer le support fpu car «ça ne sert à rien sur mon 68000».

    Pour un exemple de configuration d’une chaine de compilation pour les ld tools GNU (assembleur, linker, objdump…), voir:

    http://www.finiderire.com/post/2012/05/10/D-un-Z-qui-veut-dire-Z80

    Cette page concerne le Z80, mais c’est exactement le même principe pour le 68000. Pour avoir le compilateur C, c’est un peu plus long et il est surement plus rapide de passer par un package.

    Des paquets tout prêts sont disponibles pour la plupart des bonnes distributions Linux et surement aussi pour MS-Windows (il faudra dans ce dernier cas surement passer par Cygwin ou MSys pour avoir un environnement pour le compilo).

    Pour la distrib Linux Arch, on a ces builds préconfigurés sur le repository users:

    aur/cross-m68k-aout-gcc 3.4.6-2 (2)
    The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture
    aur/cross-m68k-elf-gcc 4.6.0-1 (4)
    The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture
    aur/cross-m68k-elf-gcc3 3.4.6-0 (0)
    The GNU Compiler Collection for the Motorola M68000 architecture, GCC 3
    Version.
    aur/cross-m68k-elf-gdb 7.0-1 (0)
    The GNU Debugger for Motorola 68000 target

    #185523
    modulo
    Participant
    • Messages : 267

    Il y a également Xavier Mauméjean , un auteur qui a déjà quelques belles réussites à son actif. Voici mes deux romans préférés de cet auteur:

    – «La vénus anatomique» : uchronie façon roman de capes et d’épées, et une réflexion politique intéressante. Une ambiance très particulière, avec complots et rebondissements.

    – «La ligue des héros, ou comment Lord Kraven ne sauva pas l’Empire» : un roman très difficile à résumer sans gâcher la surprise et les rebondissements. Le titre à lui seul est tout un programme. Passionant, et très drôle. La fin est surprenante. Ce roman a eu une suite sympathique, mais un peu moins réussie («l’Ère du Dragon»).

15 sujets de 226 à 240 (sur un total de 257)
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!